samedi 21 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Les marins britanniques collectaient des renseignements sur (...)

Les marins britanniques collectaient des renseignements sur l’Iran

Le Monde, avec AFP

jeudi 5 avril 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Les marins britanniques capturés par Téhéran avaient notamment pour mission de "collecter des renseignements" sur l’Iran dans le Golfe, a indiqué, jeudi 5 avril, la chaîne de télévision Sky News, diffusant le témoignage d’un des marins, antérieur à leur capture, et qui n’a jamais été diffusé pour ne pas compromettre leur sécurité.

"Nous collectons aussi des renseignements", y explique le capitaine Chris Air, ajoutant que ces renseignements concernent "toutes sortes d’activités iraniennes dans la zone (...) Car évidemment nous sommes tout près de la zone-tampon avec l’Iran."

Chris Air faisait partie des quinze marins britanniques capturés par les gardiens de la révolution iraniens dans le Golfe le 23 mars et rentrés jeudi en Angleterre, après leur libération mercredi. L’équipe de Sky News, auteur du reportage, avait embarqué avec les hommes du capitaine Air cinq jours avant leur arrestation.

Dans le reportage, le capitaine révèle également que les militaires iraniens ont l’habitude d’accoster illégalement les bateaux irakiens. "Ce dhow (bateau) a été volé par des Iraniens, des soldats, il y a trois jours, ils ont pris de l’argent et apparemment cela est arrivé plusieurs fois dans le passé, alors c’est bien de rassembler des renseignements sur les Iraniens aussi", dit-il.

Chris Air raconte aussi leur méthode d’inspection : "Nous nous assurons que nous avons pris toutes les mesures de sécurité juste avant de sauter sur un bateau. Nous étudions la situation et nous assurons que tout va bien avant de monter à bord."

Les quinze marins britanniques libérés, jeudi, ont déclaré que l’épisode de leur captivité avait été "très difficile", dans un communiqué commun diffusé après leur retour au Royaume-Uni, lu par un responsable militaire.

Les Iraniens arrêtés en Irak restent en captivité

Les Etats-Unis n’ont pas l’intention "actuellement" de libérer les cinq Iraniens détenus en Irak, a déclaré jeudi 5 avril le secrétaire américain à la Défense, Robert Gates.

"Nous ne sommes pas enclins actuellement à les laisser partir", a dit M. Gates lors d’une conférence de presse. Les cinq Iraniens avaient été arrêtés le 11 janvier par les forces américaines à Erbil (350 km au nord de Bagdad), dans le Kurdistan irakien.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :