samedi 21 octobre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Des députés européens fustigent les méthodes antiterroristes de la CIA (...)

Des députés européens fustigent les méthodes antiterroristes de la CIA devant le Congrès américain

AP

mercredi 18 avril 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Des députés européens auteurs d’un rapport critique sur les méthodes de la CIA dans la lutte contre le terrorisme ont déclaré mardi devant une commission d’enquête du Congrès américain que la pratique de l’agence de transférer secrètement des détenus de pays européens vers des pays où ils peuvent être torturés était illégale.

Les députés européens ont également réagi, devant deux sous-commissions des Affaires étrangères du Congrès, aux critiques formulées à leur encontre par le directeur de la CIA, Michael Hayden, qui avait, en privé devant des responsables européens, accusé le rapport d’exagérer fortement l’étendue du recours à la méthode des vols et des prisons secrets pour les terroristes présumés.

Claudio Fava, auteur du rapport de la commission nommée par le Parlement européen pour enquêter sur l’affaire, a déclaré aux membres du Congrès américain que les députés européens considère cette pratique comme "in instrument illégal utilisé par les Etats-Unis dans la lutte contre le terrorisme", selon sa déposition.

Le rapport du PE avait accusé la Grande-Bretagne, la Pologne, l’Italie et d’autres pays d’avoir mis leurs aéroports à la disposition de la CIA, pour que celle-ci transporte des terroristes présumés vers des prisons secrètes dans des pays tiers, ont ils ont pu être torturés.

"Pour nous, en tant que parlementaires européens, la notion même de ’reddition’ ou d"extradition’ réalisée en dehors du contrôle d’une quelconque autorité judiciaire sur le territoire de l’Union européenne est un abus de la Convention européenne des droits de l’Homme", a déclaré Jonathan Evans, président de la délégation européenne qui visitait Washington.

De son côte, la vice-présidente de la commission d’enquête du PE, Sarah Ludford, a vivement critiqué cette pratique, jugée non seulement illégale mais contre-productive.

"Beaucoup d’entre nous sont immensément inspirés par les valeurs constitutionnelles des Etats-Unis, et très troublés par les importants dégâts faits à la réputation et la crédibilité des Etats-Unis de par les abus des droits de l’Homme de ces cinq dernières années et de son efficacité en matière d’antiterrorisme", a-t-elle déclaré.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :

1 Message

  • "Illégalité" de la lutte contre le terrorisme :on croit rêver !Le monde occidental est en guerre contre le terrorisme :la guerre n’est ni légale ,ni illégale ,elle est sui generis. Si nous appliquons dans la lutte antiterroriste ce juridisme imbécile ,autant abandonner la lutte contre des gens qui se fichent des conventions et des droits de l’homme comme d’une guigne. Je suis profondément démocratique ,mais la dialectique de la vie nous enseigne que pour préserver le droit il faut parfois ,et même souvent utiliser la force. On ne sort pas le code pénal quand un gangster vous braque ,on sort son revolver. Je redoute une prise de pouvoir par le Parti Démocrate aux USA ,car c’est exactement ce que veut l’ennemi qui ne connaît que la force et flaire d’instinct la faiblesse chez ses adversaires.Et dire que pendant ce temps ,en Tchétchénie ,les Russes martyrisent un peuple dans l’indifférence générale ,y compris "juridique". Tartufferie ,jésuitisme !