lundi 18 décembre 2017

Accueil du site > Défense > International > Une ABM américaine en Europe pourrait provoquer une nouvelle course aux (...)

Une ABM américaine en Europe pourrait provoquer une nouvelle course aux armements

RIA Novosti

mercredi 18 avril 2007, sélectionné par Spyworld

logo

La création par les Etats-Unis d’une défense antimissile avancée en Europe pourrait provoquer une nouvelle course aux armements, estime le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Alexandre Grouchko.

"Les tentatives faites pour aménager en Europe la défense avancée des Etats-Unis sont lourdes de conséquences et ne cadrent pas du tout avec ce qui est annoncé. Elles pourraient susciter une nouvelle escalade de la course aux armements et accroître l’instabilité régionale et globale", déclare Alexandre Grouchko dans une interview publiée mercredi par le site Internet de la place Smolenskaïa.

Selon lui, une telle démarche pourrait induire en tentation de vouloir assurer la sécurité en recourant à la force militaire et non pas aux instruments de contrôle des armements.

"Toutes ces questions seront analysées globalement au cours des consultations à venir au Conseil Russie-OTAN", a indiqué le diplomate en rappelant l’existence du projet conjoint de la Russie et de l’OTAN concernant l’ABM de théâtre, sur lequel les parties travaillent depuis déjà plusieurs années.

"Dans le même temps Alexandre Grouchko a souligné que la poursuite du projet d’ABM de théâtre dépendra directement du choix de la configuration de l’ABM échelonnée, qui est à l’étude au sein de l’OTAN, et de l’influence que l’ABM américaine aura sur elle.

"Si nos appréhensions ne sont pas prises en compte et si le risque de rupture ou de déformation de l’équilibre militaro-stratégique persiste, la recherche de nouvelle formes de coopération avec l’OTAN dans le domaine de la défense antimissile deviendrait plus que problématique", a déclaré Alexandre Grouchko.

La réunion du Conseil Russie-OTAN au niveau des ministres des Affaires étrangères aura lieu à Oslo le 26 avril.

Le gouvernement des Etats-Unis entend déployer en Europe des éléments de l’ABM américaine sous prétexte qu’il est nécessaire de se protéger contre une attaque éventuelle d’Etats appartenant au prétendu "axe du mal", notamment la Corée du Nord et l’Iran.

Il est prévu d’installer un radar ABM en République tchèque et dix installations antimissiles en Pologne.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :