lundi 23 octobre 2017

Accueil du site > Défense > France > DGA : les syndicats du Centre d’essais en vol inquiets pour (...)

DGA : les syndicats du Centre d’essais en vol inquiets pour l’emploi

AFP

mercredi 25 avril 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Les syndicats du Centre d’essais en vol (CEV) de Cazaux à La-Teste-de-Buch (Gironde) ont organisé mardi un pique-nique sur le site pour dénoncer "l’entreprise de démantèlement de la Délégation générale pour l’armement" (DGA) et les menaces sur l’emploi, selon un communiqué. "Après le GIAT et la DCN, l’objectif" du délégué de la DGA, avec l’aval du ministère de la Défense, est "de poursuivre la désindustrialisation du ministère en s’attaquant à son dernier bastion industriel", ont indiqué dans leur texte les syndicats CGT, FO, CFDT et CGC du CEV. Mettant en cause une "gestion désastreuse des effectifs avec peu ou pas de remplacements des départs", les syndicats ont dénoncé "la politique d’asphyxie menée depuis Paris" menant à "moins de personnel, une perte de compétence, un coût de fonctionnement toujours élevé et donc moins de budget d’investissement et une pression sur les effectifs". Les représentants des fédérations des différents syndicats doivent être reçus mercredi au ministère de la Défense, selon les syndicats. Une réunion entre "la direction et les partenaires sociaux pour évoquer les questions d’avancement des ouvriers d’Etat" est par ailleurs prévue le 3 mai sur le site de Cazaux, a indiqué un responsable de la base d’essais. Entamé fin mars, le mouvement du personnel n’a pas de répercussion sur l’activité du site girondin, à l’exception du report d’un "vol préparatoire" le 5 avril en raison d’un rassemblement, a-t-il assuré. Le CEV emploie 650 personnes - 500 civils pour 150 militaires - sur le site de Cazaux. Les deux autres sites du CEV sont à Istres et Toulouse.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :