mardi 17 octobre 2017

Accueil du site > Terrorisme > France > Antiterrorisme : un policier soupçonné de fuites

Antiterrorisme : un policier soupçonné de fuites

C. C., le Figaro

jeudi 26 avril 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Un gardien de la paix de la brigade criminelle vient d’être écarté de la section antiterroriste après l’apparition de son nom sur des écoutes menées par les renseignements généraux, selon Le Monde.

Par précaution et à la demande de la Direction de la police judiciaire de Paris, un gardien de la paix de la brigade criminelle vient d’être écarté de la section antiterroriste après que son nom est apparu sur des écoutes menées par la section étranger des renseignements généraux de Seine-Saint-Denis, selon Le Monde.

Lors de surveillances menées au sein de la mouvance islamiste, les « RG » ont intercepté une conversation dans laquelle une jeune femme faisait référence au gardien de la paix. Ce dernier, affecté depuis trois ans au Quai des Orfèvres en raison de sa connaissance de l’arabe, a concédé connaître l’interlocutrice. La nature des liens n’a pas été précisée. En revanche, il a nié avoir fourni la moindre information liée à des dossiers sensibles.

L’Inspection générale des services (IGS) a été saisie d’une enquête administrative. Le fonctionnaire a été muté dans un autre service le temps qu’aboutissent les investigations.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :