mercredi 13 décembre 2017

Accueil du site > Intelligence économique > L’intelligence économique et la DSI

L’intelligence économique et la DSI

Fabrice Deblock, JDN Solutions, via Veille.com

mercredi 25 mai 2005, sélectionné par Spyworld

 :: 5 questions-clés ::

Que recouvre le terme d’intelligence économique ? L’intelligence économique (IE) regroupe tous les moyens légaux et les techniques - notamment informatiques - mis en oeuvre par une entreprise pour collecter des informations à caractère économique sur une société, une organisation, un marché, etc.

En 1994, le Commissariat Général au plan, donne de l’IE la définition suivante : ensemble des actions de recherche, de traitement et de diffusion (en vue de son exploitation) de l’information utile aux acteurs économiques.

Certaines définitions incluent également le déploiement de moyens de protection contre les tentatives externes de vol d’informations, d’espionnage, d’intrusion, etc. et leur prévention.

Quels sont les composants d’une stratégie d’intelligence économique ? L’intelligence économique repose sur divers éléments. Tout d’abord, des outils de veille (technologique, concurrentielle, stratégique...) destinés à collecter l’information. Ces outils alimentent le plus souvent un datawarehouse (entrepôt de données), partie intégrante d’un système plus vaste de gestion des connaissances (knowledge management).

Ce dernier assure la capitalisation et l’organisation des connaissances produites par l’entreprise et mais aussi de celles qui viennent à elle, afin d’en identifier les plus stratégiques. Une analyse de ces informations est ensuite nécessaire. Elle débouche en bout de chaîne sur une diffusion sélective des informations traitées.

Analyser, avec quels outils ? Les outils décisionnels (BI), pendant longtemps cantonnés au reporting, entrent en force depuis environ 3 ans dans le domaine de l’intelligence économique, de par la complexité et l’étendue des données à traiter. Ils permettent notamment de sortir des indicateurs clés et des tableaux de bord propres à ce que l’on appelle les Executive Information System (systèmes d’information pour dirigeants).

Il n’est d’ailleurs pas étonnant qu’en anglais, BI signifie Business Intelligence, ce qui peut se traduire par intelligence d’affaires, décisionnelle ou encore... économique.

Quel rôle le DSI peut-il, ou doit-il jouer dans tout cela ? Les systèmes d’information, comme on vient de le voir, sont au coeur des problématiques liées à l’intelligence économique, de par les solutions impliquées et la complexité des données à traiter. L’enjeu n’est plus seulement de collecter correctement l’information mais d’en extraire les opportunités et menaces pertinentes eu égard aux axes stratégiques de l’entreprise.

Pour cela, la très bonne compréhension des enjeux stratégiques de l’entreprise, le choix des technologies adaptées et leur diffusion au sein des directions métier dépendent directement du DSI et des compétences de son équipe.

Quelles mesures prendre pour éviter de trop en dire soi-même ? L’intelligence économique recouvre les moyens légaux de collecte de l’information. Seule l’information blanche (aisément trouvable) et grise (moins facilement accessible mais disponible quand même) est donc ici concernée.

De ce fait, il est par exemple utile de se demander, lors de la refonte de son site Web, quelles informations peuvent ou ne peuvent pas y figurer. De même pour ce qui est accessible ou pas aux salariés (secrets de fabrication, méthodes...), ce qui est photocopiable ou pas, ce qui peut être emporté en dehors de l’entreprise ou non, etc.

90% de l’information blanche ou grise sont librement accessibles par les concurrrents, une rapide réflexion sur les moyens qu’ils mettent en oeuvre pour les trouver s’impose donc.

 :: Les acteurs ::

Principaux éditeurs

Solutions de veille Internet Solutions d’analyse décisionnelle
Aignes, Albert, Alogic, Copernic, Datops, Digimind, Intelliseek, Sinequa, Verity, Wysigot... Business Objects, Cognos, Hummingbird, IBM, Informatica, Information Builders, Microsoft, Oracle, SAP, SAS...

 :: Les indicateurs-clés ::

125 millions d’euros, c’est le marché du conseil en intelligence économique en France (Source : Veille Magazine, 2004).

 :: Ils ont dit ::

"L’univers de l’intelligence économique regroupe des métiers très différents" - Carlo Revelli - Cybion

"L’utilisation des technologies mobiles se trouve au cœur de risques liés à l’intelligence économique" - Theodore-Michel Vrangos - Cyber Networks


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :