dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Défense > France > A quelques nuances près, Royal et Sarkozy s’accordent sur la (...)

A quelques nuances près, Royal et Sarkozy s’accordent sur la Défense

AFP

lundi 30 avril 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal partagent, à quelques nuances près, des objectifs similaires sur la Défense : maintenir l’effort budgétaire, créer un service civil ou renforcer les prérogatives du Parlement mais aussi revoir les priorités d’équipement des armées.

Issus d’une génération de responsables politiques qui n’a pas connu la guerre, les deux finalistes de la présidentielle divergent cependant sur la construction d’un second porte-avions.

Après quelques atermoiements, le candidat de l’UMP voit désormais dans ce projet "une évidence opérationnelle et politique" alors que la candidate socialiste s’interroge encore.

Pour le reste, le candidat de l’UMP prône un "effort global de défense au minimum maintenu à son niveau actuel", soit autour de 2% du produit intérieur brut (PIB), tout en souhaitant "l’audit systématique des principaux programmes d’armement en cours ou en projet".

La candidate socialiste entend garder elle aussi les coudées franches. Il faut "maintenir et adapter" l’effort budgétaire, dit-elle, promettant d’opérer les "redéploiements nécessaires".

Même unanimité sur la question d’un nouveau service, que M. Sarkozy veut "civique" et Mme Royal, "civil".

"Loin de moi l’idée de rétablir la conscription", déclare l’ancien ministre de l’Intérieur qui préconise "l’instauration du service civique obligatoire comportant un volet militaire".

Fille et soeur de militaires, Mme Royal est "favorable au rétablissement d’un service civil obligatoire, y compris pour les filles, mais correctement encadré". Il pourrait "déboucher sur des volontariats de services longs de 18 à 24 mois", détaille-t-elle.

Plus encore, la députée des Deux-Sèvres a vanté les mérites d’un "encadrement éventuellement militaire" pour les jeunes délinquants.

Sur le rôle du Parlement ou le "domaine réservé" du chef de l’Etat, les deux candidats affichent aussi leur unanimité.

"La politique de défense est une chose trop sérieuse pour continuer à être enfermée dans un domaine réservé" du président de la République, a assuré le candidat de l’UMP, un rien iconoclaste par rapport aux canons du gaullisme.

Tous deux veulent renforcer les pouvoirs du Parlement en matière d’approbation des interventions extérieures ou de contrôle des services de renseignement.

Leur convergence s’exprime jusque sur l’Otan. Souvent taxé d’atlantisme, M. Sarkozy estime qu’il "n’y a pas à choisir entre l’Europe de la défense et l’Otan" mais marque nettement ses distances avec la vision américaine lorsqu’il affirme que l’Alliance atlantique "n’a pas vocation à se transformer en une organisation concurrente de l’Onu".

"Devant le désordre du monde, nous devons faire émerger en Europe un acteur stratégique" et "veiller à ce que l’Otan ne dérive pas vers un rôle de gendarme du monde, se substituant à l’Onu", affirme Mme Royal.

Tous deux appellent à accélérer la construction de l’Europe de la défense. "La clé de tout, je le répète, c’est d’avancer plus vite et plus fort", assure la candidate socialiste. Pour M. Sarkozy, "la défense peut être à la fois la condition et le levier de la relance de l’Europe politique".

Mme Royal estime la dissuasion "indispensable à notre indépendance" et promet de "veiller" à ce qu’elle conserve "en permanence sa crédibilité et dispose des moyens de sa modernisation".

M. Sarkozy parle d’un "impératif absolu" mais juge qu’elle "pourrait bénéficier à nos voisins européens".

Les deux candidats, qui se préparent à assumer la responsabilité du feu nucléaire, ont un autre point commun en ce domaine : tous deux ont trébuché sur le nombre de sous-marins nucléaires français.

Les propositions des candidats Royal et Sarkozy en matière de Défense et de politique étrangère (Photo /AFP/Infographie)


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :