lundi 11 décembre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Les Secrétaires Généraux d’Interpol et des Nations Unies se (...)

Les Secrétaires Généraux d’Interpol et des Nations Unies se rencontrent pour déterminer la voie à suivre

Interpol

mercredi 2 mai 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Le renforcement de la coopération entre les Nations Unies et Interpol a été au centre des discussions qu’ont eues Ban Ki-moon et Ronald K. Noble, les Secrétaires Généraux des deux organisations, lors de leur entrevue à New York, aujourd’hui.

Si la collaboration entre les deux organisations a abouti à la création de la Notice spéciale Interpol – Conseil de sécurité de l’ONU visant des groupes et individus associés à Al-Qaida et aux Taliban, l’insuffisance de l’échange d’informations concernant les prisonniers évadés, en particulier les terroristes, demeure une sérieuse brèche dans la sécurité internationale.

Au cours de la seule année 2006, 38 pays d’Asie, d’Europe, d’Afrique et des Amériques ont signalé à Interpol de telles évasions, dont certaines étaient le fait de membres présumés ou avérés d’Al-Qaida et d’autres terroristes ou dangereux malfaiteurs.

’Malheureusement, il n’existe aucun protocole établi au niveau national pour alerter la communauté policière internationale lorsque survient une évasion. Il en résulte que les polices du monde ne disposent pas des éléments d’identification concernant la grande majorité de ces évadés, ce qui, partout, expose à un danger inutile les citoyens comme la police’, a déclaré le Secrétaire Général d’Interpol, Ronald K. Noble.

’Lorsque de telles évasions concernent des terroristes, qu’ils soient présumés ou avérés, il va sans dire qu’il faut répondre à ce besoin de toute urgence. Nous devons à présent réfléchir aux moyens de redoubler d’efforts, au niveau international, pour faire en sorte que ces terroristes et d’autres ne se voient pas offrir la possibilité de planifier ou perpétrer en tout liberté leurs attentats meurtriers’.

La 75ème Assemblée générale d’Interpol a adopté une résolution appelant à une action immédiate, au niveau international, pour aider les services chargés de l’application de la loi du monde entier à identifier, localiser et arrêter les prisonniers évadés.

Le Représentant spécial d’Interpol auprès des Nations Unies, M. Ulrich Kersten, va maintenant rencontrer le Secrétaire général adjoint à la sûreté et à la sécurité de l’ONU, Sir David Veness , afin de poursuivre la réflexion sur la façon dont les deux organisations et leurs pays membres peuvent combler la faille créée par ces évadés en matière de sécurité.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :