vendredi 20 octobre 2017

Accueil du site > Terrorisme > France > Le terroriste Carlos renvoyé aux assises à Paris pour des attentats

Le terroriste Carlos renvoyé aux assises à Paris pour des attentats

AFP

vendredi 4 mai 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Le terroriste Ilich Ramirez Sanchez, dit Carlos, a été renvoyé jeudi devant la cour d’assises de Paris pour une série d’attentats commis en France en 1982 et 1983 qui ont fait onze morts et plus d’une centaine de blessés, a-t-on appris vendredi de source proche du dossier.

L’ordonnance de mise en accusation, conforme aux réquisitions du parquet signée en novembre 2006, met un terme à 25 ans de procédure judiciaire. Le procès ne devrait pas se tenir avant 2008.

C’est la deuxième fois que Carlos comparaîtra devant la cour d’assises spéciale de Paris qui l’a condamné en 1997 à perpétuité pour le meurtre de deux policiers de la DST et d’un indicateur, rue Toullier à Paris (Ve arrondissement) en 1975. Il purge sa peine à la centrale de Clairvaux (Aube). Cette fois-ci, il devra répondre des attentats contre le train Toulouse-Paris "Le Capitole" le 29 mars 1982 (5 morts), le siège du magazine Al Watan Al Arabi, rue Marbeuf à Paris (VIIIe) le 22 avril 1982 (1 mort), la gare Saint-Charles de Marseille et un TGV à Tain-L’Hermitage (Drôme) le 31 décembre 1983 (5 morts).

L’attentat contre le Capitole aurait ciblé Jacques Chirac, alors maire de Paris et chef de l’opposition, qui empruntait régulièrement ce train pour se rendre en Corrèze, selon des archives hongroises et est-allemandes citées dans le dossier. Carlos est poursuivi pour "complicité d’assassinats et de destruction de biens par substance explosive", avec la circonstance aggravante qu’elles ont provoqué des morts.

Trois de ses proches, actuellement en fuite, seront jugés par défaut : Christa Margot Frohlich et Ali Al Issawi, pour complicité de destruction de biens ayant entraîné des morts et Johannes Weinrich, qui aurait déposé la bombe dans "Le Capitole", pour "destruction de biens", avec les mêmes circonstances aggravantes.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :