dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > Les Vingt-Sept conviennent de la création d’un marché européen de (...)

Les Vingt-Sept conviennent de la création d’un marché européen de l’armement

AP

lundi 14 mai 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Les ministres de la Défense de l’Union européenne sont convenus lundi d’une nouvelle stratégie commune, soulignant notamment la nécessité d’ouvrir les frontières pour créer un marché européen de l’armement, de lancer des investissements transnationaux et de réduire la dépendance de l’UE vis-à-vis du matériel américain.

"Nous avons besoin d’un changement fondamental dans la manière dont nous gérons les aspects commerciaux de la défense en Europe", expliquent les ministres dans une note stratégique destinée à encourager le développement de l’industrie de défense de l’Union.

Ils expriment le besoin d’agir rapidement pour stopper le déclin de "la base industrielle et technologique de la défense" et maintenir les sociétés européennes compétitives en ouvrant les marchés nationaux de la défense. Ce secteur est aujourd’hui exempt des directives européennes réglementant l’ouverture des marchés à l’intérieur de l’UE.

"Nous ne pouvons pas continuer, comme nous le faisons habituellement, à déterminer nos besoins en équipement sur des bases nationales séparées, à les développer par le biais d’efforts de recherche et de développement séparés, et à les mettre en oeuvre grâce à des achats nationaux séparés", soulignent les ministres dans ce document. "Cette approche n’est plus soutenable économiquement."

Ils affirment également que le but de cette stratégie n’est pas de bâtir une "forteresse Europe" qui encouragerait la compétition à l’intérieur de l’UE au détriment des autres pays. Ils précisent toutefois que les restrictions américaines sur les importations militaires et les échanges de technologies sensibles doivent encourager les pays européens à travailler ensemble.

"Nous reconnaissons que le problème de l’accès au marché américain de la défense et de la mise en place d’échanges transatlantiques de technologie équilibrés rendent nécessaire et naturelle une coopération renforcée entre Européens", expliquent-ils.

A ce sujet, 19 pays de l’UE plus la Norvège ont signé un programme d’investissement commun de 55 millions d’euros (74 millions de dollars) visant à développer les technologies de protection sur le terrain, notamment la défense contre les armes chimiques, biologiques ou radiologiques, les tireurs d’élite et les attaques au mortier.

C’est la première fois qu’un tel programme est coordonné au sein de l’UE. Les Vingt-Sept ont aussi donné leur feu vert à une étude de 500.000 euros (675.000 dollars) portant sur le développement des avions sans pilote, les drônes, à des fins civiles et militaires.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :