lundi 11 décembre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Des espions cubains peut-être infiltrés aux États-Unis

Des espions cubains peut-être infiltrés aux États-Unis

AFP

jeudi 17 mai 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Des espions cubains pourraient avoir infiltré les États-Unis et partageraient leurs informations avec l’Iran, la Chine ou la Russie, a affirmé mercredi un agent du contre-espionnage américain, Scott Carmichael, qui avait arrêté il y a six ans une espionne cubaine.

« La facilité avec laquelle ils avaient recruté Ana Montes me fait sérieusement croire qu’il y en a d’autres », a déclaré Scott Carmichael, membre de la Defense Intelligence Agency (DIA), spécialisée dans le renseignement militaire, en présentant un livre qu’il a rédigé sur l’affaire Montes.

Le chasseur d’espions a précisé avoir écrit son livre, True believer, « pour attirer l’attention du public sur la menace que les opérations d’espionnage de Cuba continuent de faire poser à la sécurité nationale » des États-Unis. « Cuba partage ses informations (...) avec des pays comme l’Iran, la Chine, la Russie, et d’autres pays qui ont des intérêts peut-être inamicaux à l’égard de ceux des États-Unis », a-t-il dit.

Ana Montes travaillait comme analyste à la DIA avant d’être démasquée en 2001 par Scott Carmichael. Elle purge une peine de 25 ans de prison au Texas après avoir été reconnue coupable d’espionnage au profit de Cuba pendant vingt ans.

Elle n’a jamais touché un centime de ses patrons à Cuba, était une employée modèle qui était convaincue que la politique américaine à l’égard de Fidel Castro était erronée, a précisé Scott Carmichael.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :