dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Défense > France > Hervé Morin prend le ministère de la Défense

Hervé Morin prend le ministère de la Défense

Reuters

vendredi 18 mai 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Nommé ministre de la Défense du gouvernement de François Fillon, Hervé Morin faisait partie il y a peu encore de la garde rapprochée de François Bayrou avant de rejoindre le pôle centriste proposé par Nicolas Sarkozy.

L’élu normand s’était fortement impliqué dans la campagne du candidat de l’UDF à l’élection présidentielle.

Comme les trois-quarts des députés centristes, il a pourtant choisi se soutenir explicitement Nicolas Sarkozy entre les deux tours du scrutin. "C’est Bayrou qui nous quitte", avait-il alors expliqué.

Hervé Morin avait été reçu une première fois le 10 mai par le président-élu au siège de son secrétariat provisoire, rue Saint-Dominique.

Au même moment, François Bayrou lançait son Mouvement Démocrate lors d’un Conseil national de son parti au palais de la Mutualité, dans le centre de Paris.

Hervé Morin était présent lors de la cérémonie d’intronisation de Nicolas Sarkozy comme président de la République, mercredi à l’Elysée.

Né le 17 août 1961 à Pont-Audemer, dans l’Eure, Hervé Morin est marié et père de deux enfants. Titulaire d’une maîtrise de droit public et d’un diplôme de l’Institut d’études politiques de Paris, il est administrateur à l’Assemblée nationale depuis avril 1987.

Hervé Morin a commencé sa carrière politique en mars 1989 en se faisant élire conseiller municipal d’Epaignes, dans l’Eure. Il est maire de cette commune d’un millier d’habitants depuis 1998.

Un moment conseiller général de l’Eure, il est conseiller de la région Haute-Normandie depuis 2004. Il a été élu député UDF de la troisième circonscription de ce département en novembre 1998 à l’occasion d’une élection partielle, et réélu en 2002.

Contrairement à beaucoup de ses collègues UDF, Hervé Morin n’avait pas rejoint l’UMP en 2002 et s’était au contraire investi dans ses fonctions de président du groupe centriste au Palais-Bourbon, n’hésitant pas à croiser le fer avec la droite.

Il connaît bien les dossiers de défense pour avoir été membre de la commission relative à ce secteur à l’Assemblée nationale.

Egalement président du groupe d’amitié France-Niger de l’Assemblée, il avait participé à plusieurs colloques avec le député socialiste Arnaud Montebourg et avait alors affiché ses préférences pour une VIe République.

Hervé Morin est président-cofondateur de l’Association pour la réunification de la Normandie et administrateur de l’Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS) depuis 2001.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :