vendredi 15 décembre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Israël : arrestations dans une grosse affaire d’espionnage (...)

Israël : arrestations dans une grosse affaire d’espionnage industriel

AFP

dimanche 29 mai 2005, sélectionné par Spyworld

La police israélienne a procédé à une dizaine d’arrestations au terme d’une longue enquête sur une affaire d’espionnage industriel impliquant plusieurs sociétés israéliennes, a indiqué dimanche la radio publique israélienne.

Les responsables de plusieurs importantes sociétés, notamment les compagnies de télévision satellitaire Yes, de téléphonie portable Cell-Com et Péléphone, ainsi que Mayers cars and trucks —l’importateur en Israël des voitures Volvo— sont soupçonnés d’avoir tenté d’obtenir des renseignements sur leurs concurrents en infiltrant les systèmes informatiques de ces derniers, selon la radio.

Les commanditaires de cet espionnage industriel à grande échelle se seraient adressés à cette fin à neuf compagnies de détectives privés (notamment Modi’in Ezrahi, Hamafil, Krochmail Zvika, Pelosof-Balili), qui auraient réussi à infiltrer toute une série de sociétés grâce à un programme informatique illégal mis au point à Londres par l’Israélien Michaël Effrati, selon cette même source.

Toujours selon la radio, au moins neuf suspects ont été arrêtés. L’enquête, toujours en cours, a été menée depuis six mois simultanément par Interpol, les polices d’Israël, de Grande-Bretagne et d’Allemagne.

"La police a mené discrètement depuis novembre 2004 une enquête, à la suite d’informations sur une affaire d’espionnage industriel par d’importantes sociétés israéliennes chez leurs concurrents", a pour sa part indiqué la police dans un communiqué, sans pour autant faire état d’arrestations.

"Le dossier, baptisé +cheval de Troie+, a été confié au département des fraudes de la police du district de Tel-Aviv, et il apparaît que les sociétés soupçonnées d’espionnage industriel se sont adressées à des compagnies privées de détectives pour infiltrer leurs concurrents par voie d’ordinateurs", précise cette même source.

Les cours de la Bourse à Tel-Aviv étaient nettement à la baisse dimanche à la suite des révélations sur cette vaste affaire d’espionnage industriel.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :