dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Informatique > Internet > La censure du Net progresse dans le monde

La censure du Net progresse dans le monde

Ariane Beky, NetEco.com

lundi 21 mai 2007, sélectionné par Spyworld

logo

D’après une étude de l’OpenNet Initiative (ONI) rendue publique le 18 mai 2007, la censure de l’Internet est en progression à travers le monde. Sur les 41 pays étudiés durant l’année 2006, 25* pratiquent la censure du Réseau. Les contenus considérés comme une atteinte au pouvoir en place, actualités, oppositions, divertissements, etc., sont bloqués.

« Il y a 5 ans, le filtrage d’Etat était constaté dans quelques pays. Ce chiffre est désormais de 25 », a souligné John Palfrey, chercheur à la Harvard Law School. Avant d’ajouter : « Il y a également une augmentation de la portée et de la sophistication du filtrage d’Internet ». Ainsi, les censeurs ne se contentent plus de bloquer les contenus proscrits, ils ont désormais les moyens de bloquer l’accès à des plates-formes et services en ligne comme YouTube et Google Maps. « Peu d’Etats limitent leur activité à un seul type de contenu. Une fois que le filtrage a commencé, il est appliqué à une large palette de sujets et peut être utilisé pour accroître le contrôle du cyberespace par les gouvernements », a insisté Rafal A. Rohozinski, chercheur à l’université de Cambridge.

L’OpenNet Initiative regroupe les centres de recherche d’universités nord-américaines, Toronto et Harvard Law School, et britanniques, Oxford et Cambridge.

*Azerbaïdjan, Bahrain, Birmanie/Myanmar, Chine, Ethiopie, Inde, Iran, Jordanie, Libye, Maroc, Oman, Pakistan, Arabie Saoudite, Singapour, Corée du Sud, Soudan, Syrie, Tajikistan, Thaïlande, Tunisie, Turkmenistan, Emirats Arabes Unis, Uzbekistan, Vietnam et Yémen.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :