mardi 17 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > Le Kirghizstan favorable à l’extension de la présence militaire (...)

Le Kirghizstan favorable à l’extension de la présence militaire russe

RIA Novosti

mardi 22 mai 2007, sélectionné par Spyworld

Le président du parlement kirghize, Marat Soultanov, s’est dit favorable lundi à l’élargissement de la présence militaire russe au Kirghizstan, grâce notamment à l’envoi d’un contingent de gardes-frontières et à l’extension de la base de Kant.

"Nous avons proposé de faire revenir les gardes-frontières russes au Kirghizstan, parce que le budget militaire national ne nous permet pas, hélas, d’avoir une armée de l’air efficace et de protéger nos frontières méridionales, à savoir les frontières de l’Organisation du Traité de sécurité collective (OTSC : Arménie, Biélorussie, Kazakhstan, Kirghizstan, Ouzbékistan, Russie et Tadjikistan)", a-t-il indiqué dans une interview accordée à RIA Novosti.

M. Soultanov a indiqué avoir évoqué cette initiative lors de ses rencontres, la semaine dernière à Moscou, avec plusieurs parlementaires et membres du gouvernement russes.

"Les Russes estiment irréaliste quoique possible d’accorder une assistance aussi importante. Ils proposent d’envoyer au Kirghizstan des conseillers militaires pour relancer réellement le service frontalier", a poursuivi le président du parlement kirghize.

M. Soultanov a par ailleurs annoncé avoir proposé d’augmenter les effectifs de la base aérienne de Kant, à proximité de Bichkek, implantée par la Russie et l’OTSC.

"Un élargissement de la base de Kant garantirait la sécurité de l’espace aérien et des frontières kirghizes, et on pourrait alors revenir sur le sort de la base américaine de Manas qui appuie les forces de la coalition antiterroriste en Afghanistan", a-t-il dit.

A son avis, la base aérienne russe de Kant n’est pas seulement une base russe, mais aussi une base kirghize, car elle protège le pays.

Inaugurée en octobre 2003, la base aérienne russe de Kant compte près de 300 militaires. On envisage actuellement d’élargir ses effectifs à 500 personnes. La base abrite cinq avions d’assaut Su-25, quatre avions-écoles L-39 et deux hélicoptères Mi-8MT.

Les gardes-frontières russes ont quitté le Kirghizstan en juillet 1999, mais ont gardé une représentation auprès de la base américaine. La base de Manas regroupe près de 1.000 hommes et plusieurs avions de transport militaire de l’US Air Force.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :