mardi 17 octobre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > La Russie salue l’adhésion de la Corée du Sud à l’Initiative (...)

La Russie salue l’adhésion de la Corée du Sud à l’Initiative globale pour combattre le terrorisme nucléaire

RIA Novosti

jeudi 24 mai 2007, sélectionné par Spyworld

logo

La Russie salue la décision de la Corée du Sud d’adhérer à l’Initiative globale pour combattre le terrorisme nucléaire, lit-on dans un communiqué du département de l’information et de la presse du ministère russe des Affaires étrangères.

"Nous saluons la décision de Séoul d’adhérer à l’Initiative globale et nous espérons qu’il contribuera à sa réalisation. Nous comptons aussi sur la participation d’autres États qui partagent les missions communes de l’Initiative globale et sont attachés à la lutte contre le terrorisme nucléaire", a indiqué le ministère.

La Corée du Sud a informé la Russie et les États-Unis, qui coprésident l’Initiative globale pour combattre le terrorisme nucléaire, qu’elle avait approuvé la Déclaration de principe de cette initiative. L’adhésion de la Corée du Sud porte à 37 le nombre des États membres.

Le 15 juin 2006, en marge du sommet du G8 de Saint-Pétersbourg, les présidents russe et américain, George W. Bush et Vladimir Poutine, ont annoncé le lancement de l’Initiative globale pour combattre le terrorisme nucléaire. Cette initiative, qui s’appuie sur le droit international, vise à renforcer les capacités nationales et internationales pour lutter contre la menace d’actes de terrorisme nucléaire et empêcher l’accès des terroristes aux matières nucléaires et radioactives.

En octobre 2006, les treize États participants (Allemagne, Australie, Canada, Chine, États-Unis, France, Italie, Japon, Kazakhstan, Maroc, Royaume-Uni, Russie, Turquie ; l’AIEA ayant le statut d’observateur) ont adopté une déclaration de principe lors de la réunion de Rabat (Maroc). Lors de la deuxième réunion qui a eu lieu à Ankara (Turquie) en février 2007, les États participants se sont mis d’accord sur un plan de travail et sur les critères d’entrée des nouveaux États membres, excluant l’Iran et la Corée du Nord mais ouvrant la porte aux pays hors TNP.

L’Afghanistan, l’Arménie, le Cambodge, le Cap Vert, Chypre, le Danemark, l’Espagne, la Géorgie, la Grèce, l’Islande, Israël, la Macédoine, Madagascar, le Monténégro, la Norvège, les Pays-Bas, la République de Palau, la République tchèque, la Roumanie, la Suisse, le Sri Lanka, le Turkménistan et l’Ukraine se sont joints à l’Initiative globale après la réunion d’Ankara.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :