mercredi 18 octobre 2017

Accueil du site > Informatique > Internet > Succès éclair d’un service d’emails P2P dans les Etats (...)

Succès éclair d’un service d’emails P2P dans les Etats policiers

Reuters

vendredi 1er octobre 2004, sélectionné par Spyworld

logo

AMSTERDAM (Reuters) - Un nouveau service d’e-mails peer-to-peer (P2P), qui échappe aux autorités, est devenu en moins d’une semaine un véritable succès auprès des internautes russes, chinois et vietnamiens, annoncent vendredi ses fondateurs.

Ce service, lancé il y a six jours et appelé Jeftel.com, permet à des ressortissants de tous les pays d’envoyer des courriers électroniques à d’autres utilisateurs du service, sans passer par des serveurs d’e-mails internes ou administrés par un tiers, comme c’est le cas pour les systèmes d’échanges de fichiers musicaux comme KaZaA.

Jeftel affirme qu’aucune copie des e-mails n’est faite à aucun moment, et qu’un système de cryptage et d’authentification rendent impossible la lecture du message par quelqu’un d’autre que le destinataire.

"Nous avons suscité un grand intérêt au Royaume Uni, aux Etats-Unis, en France, en Espagne et en Nouvelle-Zélande, mais ce sont les Etats ’Big Brother’ qui nous ont surpris", a expliqué Robert Barr, chargé du développement chez Jeftel.com.

Plusieurs milliers d’internautes en Russie, en Chine, au Kazakhstan, en Arabie Saoudite et au Vietnam se sont inscrits.

Les téléphones portables qu’on ne peut mettre sur écoute existent depuis déjà un moment, mais ils ne sont pas vendus à des criminels ou à des terroristes notoires. Cependant, le service d’e-mail secret n’apporte rien de nouveau à ces derniers, estime Barr.

"Ils utilisent déjà des services cryptés d’échanges de fichiers", explique-t-il.

En fait, plusieurs services gouvernementaux britanniques ont eux-mêmes montré un certain intérêt pour le service Jeftel.

"Je suppose qu’en fin de compte chacun a quelque chose à cacher", dit Barr.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :