dimanche 17 décembre 2017

Accueil du site > Défense > International > Blair : la Grande-Bretagne ne cèdera pas au terrorisme

Blair : la Grande-Bretagne ne cèdera pas au terrorisme

DW-world.de

mercredi 30 mai 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Au lendemain de l’enlèvement de cinq Britanniques à Bagdad, le Premier ministre Tony Blair a estimé que la Grande Bretagne ne devait pas céder au terrorisme et aux enlèvements. Le ministère des Affaires étrangères britannique est en contact permanent avec les autorités irakiennes, qui ratissent la capitale en vue de retrouver les otages. Selon John Williams, ancien porte-parole du ministère, Londres ne paiera pas de rançon :

« Dans le cas d’enlèvement politique, les ravisseurs finissent toujours par exposer leurs exigences. Or le gouvernement britannique ne négocie pas. Mais là il pourrait s’agir de toute autre chose, comme par exemple du chantage. Si c’est le cas, il faut savoir qui sera prié de payer : le gouvernement britannique ? le gouvernement irakien ? Ou est-ce une affaire interne à la population chiite ? C’est cela que nous devons éclaircir. »

Le ministre irakien des Affaires étrangères, Hoshyar Zebari, a laissé entendre que l’Armée du Mahdi, la milice de l’imam chiite radical Moqtada Sadr, pourrait être responsable de l’enlèvement.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :