lundi 11 décembre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Un journaliste de Hong Kong aurait avoué des activités d’espionnage

Un journaliste de Hong Kong aurait avoué des activités d’espionnage

AFP

mardi 31 mai 2005, sélectionné par Spyworld

Un journaliste de Hong Kong travaillant pour un quotidien de Singapour a avoué qu’il s’était livré à des activités d’espionnage en Chine, a annoncé mardi le ministère chinois des Affaires étrangères.Ching Cheong, correspondant du Straits Times en Chine, avait été arrêté le 22 avril à Canton (sud), où des manuscripts d’interviews secrètes avec l’ancien dirigeant réformiste Zhao Ziyang devaient lui être remis, selon son épouse Mary Lau."Ching a admis qu’il avait suivi ces dernières années les instructions de services de renseignements étrangers, qu’il s’était livré en Chine à des activités de collecte de renseignements et qu’il avait perçu une grande quantité de frais d’espionnage", selon le communiqué du ministère."Actuellement, les autorités concernées enquêtent sur ses activités d’espionnage", ajoute le texte qui présente Ching comme un résident de Hong Kong.Les interviews secrètes qui devaient être remises à Ching Cheong ont été réalisées par Zong Fengming, un ancien journaliste de l’agence Chine nouvelle qui était l’une des rares personnes à avoir accès à Zhao Ziyang, l’ancien patron du Parti communiste chinois (PCC) placé en résidence surveillée de 1989, après la répression sanglante du mouvement pro-démocratique de la place Tiananmen, jusqu’à sa mort en janvier dernier.Zong se rendait chez Zhao en tant que maître de "qigong", une technique chinoise de méditation par le contrôle du souffle.Selon Mme Lau, Ching tentait depuis des mois d’obtenir les interviews et un piège lui aurait été tendu par un intermédiaire.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :