jeudi 14 décembre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > La Conférence Européenne d’Interpol exhortée á adopter une (...)

La Conférence Européenne d’Interpol exhortée á adopter une perspective mondiale

Interpol

vendredi 1er juin 2007, sélectionné par Spyworld

logo

La 36ème Conférence régionale européenne annuelle d’Interpol s’est achevée vendredi sur le constat par les délégués de l’ensemble des 49 pays participants que la lutte contre la criminalité transnationale dans la région requiert une coopération mondiale.

La nécessité pour les services de répression de toute l’Europe d’intensifier davantage les relations avec leurs homologues en Asie, dans les Amériques et en Afrique a été soulignée, étant essentielle pour permettre un échange rapide et efficace d’informations afin de mieux protéger les frontières et les citoyens de leurs pays.

"Même s’il existe des spécificités régionales, il est important que la communauté des services chargés de l’application de la loin ne perde pas de vue le fait que nombre des menaces auxquelles ils ont à faire face viennent d’autres parties du monde", a déclaré le Vice-président d’Interpol pour l’Europe, M. Rodolfo Ronconi.

"L’un des principaux thèmes de cette conférence a été la nécessité d’une coopération accrue non seulement entre les policiers, mais aussi avec tous les services et organisations qui ont un rôle à jouer dans la lutte contre la criminalité.

"Les délégués ont également souligné combien il était crucial de communiquer des informations de police vitales aussi rapidement que possible, les pays étant encouragés à élargir l’accès aux bases de données d’Interpol à cette fin."

Les délégués présents à la conférence de trois jours qui s’est tenue à Varna (Bulgarie) ont adopté une série de mesures visant à accroître la coopération et l’efficacité aux niveaux tant régional qu’international.

Autre domaine où l’amélioration de la communication a été considérée comme essentielle, la nécessité de mettre en place des protocoles internationaux pour alerter les services de répression lorsque des terroristes ou autres dangereux malfaiteurs s’évadent de prison a été mise en évidence.

Les délégués ont recommandé que chaque Bureau central national désigne un point de contact pour les enquêtes sur les malfaiteurs en fuite afin de communiquer au Secrétariat général et aux autres pays les éléments permettant d’identifier les individus recherchés à la suite d’une évasion.

Les participants ont également pris acte de l’importante contribution à la sécurité des frontières apportée par l’élargissement de l’accès à la base de données d’Interpol sur les documents de voyage volés ou perdus. Ils ont cependant souligné la nécessité pour les pays membres de répondre rapidement à tout signalement positif généré par des vérifications effectuées dans la base de données.

"La comparaison d’un document de voyage avec les enregistrements contenus dans la base de données sur les documents de voyage volés ou perdus peut s’effectuer immédiatement, mais si la suite qui s’impose n’est pas donnée aux informations obtenues, celles-ci ne peuvent être utilisées comme il se doit", a déclaré le Secrétaire Général d’Interpol, M. Ronald K. Noble.

"En faisant en sorte que les pays concernés répondent rapidement en cas de signalement positif, les policiers procédant aux contrôles peuvent prendre les décisions opérationnelles les plus appropriées en toute connaissance de cause dans les situations où il est essentiel d’agir promptement."


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :