mercredi 18 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > Harper défend son ministre de la Défense

Harper défend son ministre de la Défense

Normand Rhéaume, LCN

vendredi 1er juin 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Le premier ministre Stephen Harper est sorti de ses gonds à la Chambre des communes, manifestement excédé par l’acharnement de l’opposition libérale à exiger la démission du ministre de la Défense, Gordon O’Connor, prétendument incompétent.

Le chef conservateur a d’abord affirmé que les critiques de son vis-à-vis libéral Stéphane Dion étaient irrecevables parce qu’il n’avait pas porté l’uniforme militaire canadien dans sa carrière.

M. Harper estime que si le chef libéral avait fait partie des Forces armées canadiennes, cela l’autoriserait à s’exprimer à propos de Gordon O’Connor. Ce dernier a passé plus de 30 ans dans l’armée, a insisté le chef conservateur.

Ensuite, le premier ministre a réfuté la question du leader parlementaire libéral, Michael Ignatieff, parce que ce dernier n’a pas passé toute sa vie au Canada.

Intellectuel et professeur d’université, M. Ignatieff a vécu une trentaine d’années en dehors du pays, notamment en Grande-Bretagne et aux États-Unis.

Le chef du Bloc québécois, Gilles Duceppe, a commenté l’affaire en disant que les propos de M. Harper étaient stupides et témoignaient de l’incapacité des conservateurs à faire face à la réalité.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :