lundi 18 décembre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Alexandre Litvinenko ne travaillait pas pour les services secrets (...)

Alexandre Litvinenko ne travaillait pas pour les services secrets britanniques, selon sa veuve

Presse Canadienne

dimanche 3 juin 2007, sélectionné par Spyworld

logo

La veuve de l’ancien agent du KGB empoisonné, Alexandre Litvinenko, affirme que son mari ne travaillait pas pour les services secrets britanniques, comme le dit son assassin présumé.

Andrei Lougovoï, ancien du KGB inculpé d’assassinat en Grande-Bretagne, a déclaré jeudi à Moscou que Litvinenko travaillait pour le MI6, les services secrets britanniques.

"Il est prêt à tout pour se défendre", a déploré Marina Litvinenko interrogée par l’Associated Press.

Les autorités britanniques réclament l’extradition de Lougovoï pour le juger à Londres, mais Moscou brandit la constitution russe qui interdirait l’extradition de ses citoyens.

La Russie propose toutefois de juger Lougovoï sur son territoire sur la base de l’enquête des autorités britanniques.

Les responsables des services de renseignement britannique ont rejeté les allégations de Lougovoï selon lesquelles Litvinenko, critique féroce du président russe Vladimir Poutine, aurait tra pour sa part affirmé que son mari faisait du renseignement commercial pour la Grande-Bretagne mais n’a jamais été employé par les services d’espionnage international.

"A aucun moment je n’ai eu matière à penser qu’il travaillait avec le MI6", a insisté la veuve de 45 ans.

A 43 ans, Alexandre Litvinenko a agonisé pendant trois semaines à l’hôpital après avoir ingéré un isotope radioactif rare de polonium 210. Peu avant sa mort, le 23 novembre 2006, il a accusé Vladimir Poutine d’avoir commandité son assassinat.

Lougovoï n’avait pas de raison personnelle d’assassiner Litvinenko, il a agi pour le compte de l’Etat russe, selon la veuve.

"Ce n’était en aucun cas un ennemi de mon mari, mais mon mari a été empoisonné au polonium 210. Ce n’est pas facile à acheter. Ce n’est pas facile à manipuler. Seul un Etat peut être derrière cet empoisonnement", a-t-elle observé.

Alexandre Litvinenko avait accusé les autorités russes d’être derrière l’assassinat de la journaliste Anna Politkovskaya en octobre et les attentats meurtriers en 1999 à Moscou, qui avaient motivé la seconde invasion russe de la Tchétchénie.

Moscou qualifie ces accusations de ridicules et infondées et le diplomate Sergueï Lavrov a déclaré vendredi que les relations avec la Grande-Bretagne étaient en train de se détériorer à cause de la "politisation" de l’affaire Litvinenko par Londres.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :

1 Message

  • D’accord avec Moscou.Pourquoi les russes auraient-ils fait assassiner Politkovskaya ? est-on bien surs que c’est le FSB qui est derrière les attentats de 1999 ? Le documentaire produit par Litvinenko sur ce dernier sujet (que j’ai vu) ne permet d’avoir que des présomptions.La version russe ,elle,est claire,cohérente:ce sont des wahhabites des clans de Hattab et Bassaïev qui ont commis ses attentats.Mais personne ne s’empresse de regarder la documentation et les informations rassemblées a ce sujet par le FSB ,partant du principe que puisque ce sont les russes donc on se fait forcément manipuler (a-priori très regrettable)

    Un débat est ouvert ,sur les services secrets russes,sur le blog "la communauté du renseignement" :

    http://lemondedurenseignement.haute...

    Cyril

    Voir en ligne : i