samedi 21 octobre 2017

Accueil du site > Terrorisme > France > Antiterrorisme : la France montrée du doigt

Antiterrorisme : la France montrée du doigt

Le Figaro, avec AFP

mercredi 6 juin 2007, sélectionné par Spyworld

logo

L’organisation internationale Human Rights Watch (HRW) estime que la politique française en la matière porte atteinte aux droits de l’Homme.

"La politique française ne présente pas de garanties suffisantes contre les violations des droits humains, dont la torture", affirme l’organisation Human Rights Watch (HRW) mercredi. A l’appui de sa démonstration, l’organisation a examiné les interdictions du territoire français et expulsions administratives prononcées entre 2001 et 2006 contre des "fondamentalistes islamiques".

Selon le rapport dévoilé mercredi, les procédures en place en France peuvent entraîner de "graves violations" des droits de l’Homme, par exemple lorsque Paris expulse un individu dans son pays d’origine, où la torture est pratiquée. "La prévention du terrorisme ne se limite pas à un travail efficace de renseignement et de police", explique Holly Cartner, directrice de la division Europe et Asie centrale. "Contourner les droits humains en matière d’éloignement envoie le mauvais message aux musulmans de France", ajoute-t-elle.

Les expulsions vers l’Algérie en première ligne

L’ONG, qui n’avait pas rédigé de rapport sur la France depuis 1997, s’inquiète en particulier des expulsions vers l’Algérie - premier pays de renvoi de par la nationalité des expulsés - mise en cause en 2006 par Amnesty international pour des tortures ou traitements cruels.

HRW consacre en outre un chapitre aux expulsions administratives d’imams "radicaux", "plus de 15" depuis 2001, en estimant qu’elles portent excessivement atteinte à la liberté d’expression et recommandant de les substituer par des condamnations pénales pour leurs propos.

HRW critique enfin vivement les rapports des services de renseignement sur lesquels se fondent souvent les arrêtés d’expulsion, des "notes blanches" ne révélant "ni leurs sources ni leurs méthodes" et manquant d’éléments de preuve.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :