mercredi 18 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Watergate : "Gorge profonde" se dévoile

Watergate : "Gorge profonde" se dévoile

Nouvelobs.com

mercredi 1er juin 2005, sélectionné par Spyworld

W. Mark Felt, ancien numéro 2 du FBI, a révélé mardi être cette source anonyme au sein de l’administration américaine qui avait révélé à la presse les pratiques douteuses des républicains et ainsi amené la démission du président Nixon.

Après 30 ans de silence, un ancien numéro deux du FBI aujourd’hui âgé de 91 ans a révélé mardi 31 mai qu’il était la "Gorge profonde" ("Deep Throat") du scandale du Watergate, cette source anonyme au sein de l’administration américaine qui avait révélé à la presse les pratiques douteuses des républicains et conduit en 1974 à la démission du président des Etats-Unis Richard Nixon. W. Mark Felt était le numéro deux du FBI chargé de la surveillance du territoire, au début des années 1970. Cette revendication a été faite mardi dans le magazine Vanity Fair. La famille Felt a fait savoir qu’elle considérait comme véridique cette revendication, et le journal "The Washington Post", qui avait bénéficié des révélations de "Gorge profonde", a confirmé que celle-ci était bien W. Mark Felt. "Je suis le gars qu’on appelait Gorge profonde", a déclaré W. Mark Felt, cité dans Vanity Fair. "C’est le dernier secret" du Watergate, a de son côté précisé Ben Bradlee, rédacteur en chef au Washington Post à l’époque des faits.

Aujourd’hui en mauvaise santé

W. Mark Felt vit aujourd’hui à Santa Rosa (Californie) et serait en mauvaise santé physique et mentale.

Sa famille n’a pas permis à la presse de recueillir sa réaction, demandant que l’on respecte son intimité "en raison de son âge et de sa santé". Les journalistes du Post Bob Woodward et Carl Bernstein, qui avaient révélé le scandale du Watergate, ont eux-aussi réagi à la nouvelle. "W. Mark Felt était ’Gorge profonde’ et nous a aidé de manière incommensurable dans notre couverture du Watergate", ont-ils expliqué dans un communiqué. Les deux journalistes et leur rédacteur en chef avaient initialement gardé secrète l’identité de "Gorge profonde" -baptisée ainsi en référence à un film pornographique des années 1970- à la demande même de leur source et avaient fait savoir qu’ils ne révéleraient son nom qu’à sa mort.

Espionnage

L’identité de "Gorge profonde" alimentait les spéculations depuis les 30 dernières années. Plusieurs noms étaient fréquemment cités, dont celui du chef de cabinet de Richard Nixon, Alexander Haig. Le nom de W. Mark Felt avait même circulé, mais l’intéressé avait nié. Le scandale du Watergate tire son nom d’un immeuble de Washington cambriolé dans la nuit du 17 juin 1972 et qui abritait le siège du parti démocrate -alors dans l’opposition. Les Américains avaient ensuite découvert que Richard Nixon avait fait espionner ses adversaires politiques et avait été l’instigateur de différentes tentatives pour étouffer l’affaire. Cible d’une procédure de destitution ("impeachment") quasiment certaine d’aboutir, Richard Nixon avait démissionné le 8 août 1974. L’affaire du Watergate a fait l’objet d’une adaptation au cinéma sous le titre "Les hommes du président" sorti en 1976 avec Dustin Hoffman et Robert Redford.

JPEG - 13.8 ko

Richard M. Nixon, le 29 avril 1974, annonçant la remise aux enquêteurs de documents de la Maison Blanche (AP)


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :