dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Prisons secrètes de la CIA en Europe : la Roumanie rejette les accusations (...)

Prisons secrètes de la CIA en Europe : la Roumanie rejette les accusations d’un rapport du Conseil de l’Europe

Xinhua

samedi 9 juin 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Les autorités roumaines ont rejeté vendredi les accusations contenues dans un rapport du Conseil de l’Europe rendu public vendredi, selon lequel la Roumanie aurait abrité des prisons secrètes de l’Agence centrale de renseignements (CIA).

Le ministère roumain des Affaires étrangères a exprimé ses regrets vis-à-vis de la conclusion tirée par le rapport de Dick Marty, un sénateur suisse, chargé de mener une enquête pour vérifier si des prisons secrètes américaines ont existé en Europe, indiquant que le rapport ne contient "aucune preuve pour l’appuyer, sauf des sources non-identifiées, dont la créditibilité reste à être évaluée".

Dans son rapport, M. Marty a fait savoir que la Pologne et la Roumanie ont abrité, entre 2003 et 2005, des centres de détention secrets de la CIA pour "tuer, capturer et détenir" les suspects terroristes de "grande valeur".

Il a également fait remarquer que de hauts responsables polonais et roumains "étaient conscients des activités illégales de la CIA sur leur territoire", dont le président roumain, Traian Basescu, son prédécesseur, Ion Iliescu et l’ancien ministre roumain de la Défense, Ioan Mircea Pascu.

Les gouvernements polonais et roumains ont récusé les accusations et mis en question la crédibilité du rapport de M. Marty.

A Washington, le porte-parole du département d’Etat américain, Tom Casey, a refusé de faire tout commentaire sur ce rapport.

A Bruxelles, la Commission européenne a demandé aux pays inculpés d’être impliqués dans l’installation de prisons secrètes de la CIA d’ouvrir aussi tôt que possible des enquêtes impartiales à ce sujet.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :