jeudi 14 décembre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Pas d’utilisation des aéroports britanniques pour des vols (...)

Pas d’utilisation des aéroports britanniques pour des vols secrets

Lexpress.ch

samedi 9 juin 2007, sélectionné par Spyworld

logo

La Grande-Bretagne n’a pas autorisé la CIA, l’agence américaine de renseignement, à utiliser ses aéroports pour transférer secrètement des terroristes présumés vers des pays tiers ou vers des centres de détention gérés par les Etats-Unis, selon la police britannique. Son enquête a duré 18 mois.

"Nous n’avons trouvé aucune preuve que les aéroports du Royaume Uni aient été utilisé par la CIA pour transporter des gens vers des lieux de torture dans d’autres pays", déclare un communiqué de l’Association des chefs de police britanniques (ACPO) qui a mené l’enquête.

Celle-ci avait été déclenchée il y a 18 mois sous la direction de Michael Todd, chef de la police du grand Manchester à la suite d’accusations d’une organisation de défense des droits de l’Homme, Liberty, selon qui les aéroports britanniques avaient été utilisés plus de 210 fois comme escale par les vols secrets de la CIA. "Il n’y a rien eu pour venir appuyer ces accusation dans les documents fournis par Liberty", ajoute le communiqué de l’ACPO.

Les conclusions de l’ACPO interviennent quelques heures après la publication du rapport de Conseil de l’Europe accusant la CIA d’avoir effectué des transferts illégaux de prisonniers et d’avoir géré des centres secrets de détention en Europe entre 2003 et 2005, notamment en Pologne et en Roumanie. Elles ont toutefois été mises en doute par Liberty, dont le directeur Shami Chakrabarti a accusé la police de "manipulation" et s’est demandé si l’enquête avait en fait véritablement été effectuée.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :