dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > Achat d’équipement : La Défense critiquée

Achat d’équipement : La Défense critiquée

Radio-Canada.ca

lundi 11 juin 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Le Centre canadien de politiques alternatives a étudié des milliers de contrats fédéraux accordés au cours des deux dernières années pour en arriver à ses conclusions sur l’état du système d’attribution des contrats militaires.

Selon le Centre, les montants versés pour des contrats « non compétitifs », c’est-à-dire quand seulement un nombre très limité d’entreprises peut soumettre une proposition, ont doublé en deux ans.

Ces contrats ont représenté, selon le Centre, 40 % de tous les contrats accordés, incluant le contrat avec la firme Boeing pour l’achat de gros porteurs.

Le processus d’attribution de contrats militaires dans son ensemble n’est pas transparent, précise le Centre.

Les ministères se renvoient la balle au sujet de la responsabilité de l’approvisionnement. Le ministère de la Défense devrait être le seul et unique responsable du processus, croit le Centre. Le Parlement devrait aussi avoir les outils pour être en mesure de surveiller davantage le processus.

Les auteurs du rapport affirment qu’ils n’ont pas trouvé de cas de conflit d’intérêts, même s’ils soulignent fortement que le ministre de la Défense, Gordon O’Connor, a fait du travail de lobbyiste auprès de 28 compagnies, dont cinq des dix plus importants producteurs de matériel militaire, avant d’entrer au gouvernement.

Le rapport suggère d’ailleurs que les employés du gouvernement et les ministres qui sont impliqués dans l’achat de matériel militaire n’aient pas travaillé pour des fournisseurs d’équipement au cours des années précédant leur entrée en fonction au gouvernement.

Le Centre demande au gouvernement de ne pas accorder de nouveau contrat de plus de 100 millions de dollars avant que la vérificatrice générale et le comité permanent de la Défense nationale n’aient déposé leurs rapports, prévus à l’automne.

Le Centre canadien de politiques alternatives critique le processus d’achat d’équipement militaire du gouvernement canadien. De plus en plus de contrats seraient accordés sans appel d’offres. (Radio-Canada)


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :