dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Informatique > Internet > Digimind : "Le Web 2.0 au service de la veille stratégique"

Digimind : "Le Web 2.0 au service de la veille stratégique"

Christophe Asselin, NetEco.com

mercredi 13 juin 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Christophe Asselin, consultant chez Digimind, éditeur français de solutions de veille stratégique, fait le point sur les outils du Web 2.0, blogs, wikis, flux rss, podcasting et autres services en ligne personnalisables, dans une démarche de veille et de recherche d’informations.

Le Web 2.0 : un nouveau mode de communication

Grâce à des techniques de publications simples et souples, tout individu peut aujourd’hui, même sans connaissances techniques, publier son propre contenu sur un blog (Blogger, Overblog, Skyblog, Vox...), des espaces de partage de fichiers (MySpace, Flickr...) ou encore un wiki (Wikipedia, Wikia...) et diffuser le tout via des fils rss. Le Web 2.0 offre ainsi des possibilités accrues de production, diffusion et consommation des contenus. L’internaute n’est plus passif, mais collaboratif : il devient acteur sur Internet et participe à la production, au partage, à la classification et à l’enrichissement dans la mise en place de contenus, initiant souvent de façon collective ou communautaire de nouvelles formes de relations.

Des informations et applications extrêmement utiles pour la veille

Ces informations et opinions émises directement par les individus permettent tout d’abord d’enrichir et de compléter les contenus officiels. Sorte de focus ’groupe géant’ en temps réel, le Web 2.0 permet ainsi de prendre le pouls de tel ou tel phénomène, par exemple la voix des salariés d’une multinationale suisse sur sa politique sociale. Pour fouiller ces volumes importants de données hétéroclites, le Web 2.0 offre une large palette d’outils de recherche, comme la recherche par tags (Tag Central, SearchLess, Ketoag...) pour trouver des billets ou commentaires issus de blogs (Technorati), des photos (Flickr), des bookmarks (Del.icio.us) ou des personnes sur les réseaux sociaux (Viadeo, LinkedIn, etc.) Autre ressource utile pour le veilleur : les bookmarks sociaux qui représentent une des applications les plus caractéristiques de partage et de collaboration du Web 2.0. Des communautés identifient et qualifient des sources pertinentes (avis de groupes d’utilisateurs, identification de leaders ou encore de la popularité d’une source). Si vous recherchez par exemple un veilleur spécialisé dans les biotechnologies, le site Del.icio.us peut vous faciliter le travail.

Plus de 100 pages d’informations pratiques et illustrées Pour naviguer aisément sur cette « terra incognita », Véronique Mesguich, responsable de l’Infothèque - du pôle universitaire de Vinci, et moi même, proposons un nouveau livre blanc. Nous présentons des éléments de réponses pour tirer parti des nombreuses applications de ce Web de 2ème génération et améliorer la recherche et la collecte d’informations.

Christophe Asselin, consultant veille stratégique - Digimind


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :