dimanche 10 décembre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > La Russie accuse la Grande-Bretagne d’espionnage

La Russie accuse la Grande-Bretagne d’espionnage

AP

samedi 16 juin 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Le service fédéral de sécurité (FSB, ex-KGB) a annoncé, hier, l’ouverture d’une enquête sur des suspicions d’espionnage par la Grande-Bretagne suite aux révélations de l’homme d’affaires Andreï Lougovoï, principal suspect dans le meurtre par empoisonnement de l’ancien agent du KGB, Alexandre Litvinenko.

Lougovoï a affirmé le mois dernier que Litvinenko et l’opposant du Kremlin, Boris Berezovski, avaient des contacts avec les services secrets britanniques et que M. Berezovski avait transmis à la Grande-Bretagne des informations sensibles sur la Russie. Dans un communiqué, le FSB annonce avoir ouvert une enquête criminelle jeudi sur des soupçons d’espionnage, sur la base "des déclarations de Lougovoï et d’informations supplémentaires qu’il a données sur l’activité du renseignement des services spéciaux britanniques sur le territoire de Russie".

La Russie a déjà accusé à plusieurs reprises la Grande-Bretagne d’espionnage. La nouvelle enquête pourrait tendre un peu plus les relations entre Londres et Moscou, qui s’irrite du refus britannique d’extrader Boris Berezovski et d’autres opposants au président Vladimir Poutine.

Inculpé en Russie pour des délits financiers, M. Berezovski bénéficie de l’asile politique en Grande-Bretagne depuis 2003. Moscou cherche depuis longtemps à obtenir son extradition.

Litvinenko, un allié de Berezovksi qui accusait le FSB d’être à l’origine d’attentats meurtriers en 1999 en Russie ayant renforcé le soutien à la deuxième guerre de Tchétchénie, est mort le 23 novembre dans un hôpital de Londres après avoir été empoisonné au polonium-210, une substance radioactive.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :