dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > L’épouse d’un journaliste de Hong Kong arrêté en Chine plaide (...)

L’épouse d’un journaliste de Hong Kong arrêté en Chine plaide son innocence

vendredi 3 juin 2005, sélectionné par Spyworld

Une Hongkongaise a plaidé l’innocence de son mari, journaliste arrêté par Pékin sur des accusations d’espionnage tandis qu’il tentait de se procurer des entrevues secrètes avec un ancien dirigeant réformiste banni par le pouvoir communiste, selon une lettre publiée vendredi.Correspondant en Chine du journal singapourien Straits Times, Ching Cheong réunissait bien des informations sur Hong Kong et Taïwan mais pour le compte du gouvernement chinois, a déclaré sa femme dans une lettre ouverte adressée au président chinois Hu Jintao et publiée dans la presse chinoise à Hong Kong.Lu Jianhua, sociologue à l’Académie chinoise des sciences sociales (CASS), avait demandé ces informations à M. Ching afin de nourrir un rapport qu’il devait adresser au gouvernement communiste à Pékin, a-t-elle précisé.M. Ching a aidé l’universitaire à obtenir des entretiens avec des responsables et des politiciens de Hong Kong. Il avait également donné son avis sur les commentaires de M. Lu concernant Taïwan. Le rapport avait reçu les "félicitations" de Pékin, selon Mme Lau.Pékin a affirmé mardi que M. Ching avait avoué des activités d’espionnage en Chine sans préciser pour qui. Son épouse avait en revanche assuré que le journaliste avait été arrêté le 22 avril à Canton (sud), au moment où devaient lui être remis des manuscrits d’interviews secrètes du dirigeant réformiste défunt Zhao Ziyang.Ancien patron du Parti communiste chinois (PCC), Zhao avait été placé en résidence surveillée en 1989, après s’être opposé à la répression sanglante du mouvement pro-démocratique de la place Tiananmen, le 4 juin. Il avait été privé de liberté jusqu’à sa mort en janvier dernier.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :