mercredi 13 décembre 2017

Accueil du site > Défense > France > LOLA, démonstrations temps réel sur le stand de la Délégation Générale pour (...)

LOLA, démonstrations temps réel sur le stand de la Délégation Générale pour l’Armement au Bourget

EADS Astrium

vendredi 22 juin 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Des démonstrations de liaisons optiques se déroulent dans le cadre du salon du Bourget sur le stand de la Délégation Générale pour l’Armement. Ces liaisons laser à travers l’atmosphère entre un mystère 20 volant au sud de la France et un satellite géostationnaire permettent une communication bidirectionnelle entre Le Bourget et l’avion. Le stand de la DGA dialogue en permanence avec l’équipage. Des films haute définition de la cabine et des paysages survolés sont projetés sur les écrans du Bourget, démontrant ainsi les performances opérationnelles de telles liaisons laser.

Ces liaisons font suite à une campagne d’essais en vol et une démonstration temps réel effectuée avec succès devant l’Etat Major des Armées le 30 mai 2007 à Toulouse.

En décembre dernier, pour la première fois au monde, Astrium réalisait des liaisons optiques laser bidirectionnelles entre un Mystère 20 du Centre d’Essais en Vol (CEV) de la Délégation Générale pour l’Armement (DGA) à Istres et le satellite de télécommunications Artemis. En début d’année 2007, la chaîne de communication sous responsabilité de Thales Alenia Space était intégrée au système. Elle permettait pour la première fois une transmission temps réel bidirectionnelle de données audio et vidéo entre l’avion et le sol, via le satellite géostationnaire Artemis. Depuis, plus de cinquante communications ont été réalisées avec succès lors du programme d’essais en vol qui a permis la caractérisation du canal de propagation atmosphérique et l’évaluation des performances et de la disponibilité du système dans différentes conditions d’altitude et de météo

Cette prouesse technique est basée sur la conception et la réalisation d’un terminal optique précurseur de futur système drone. De nombreuses innovations technologiques ont été mises en œuvre sur LOLA :

- Le coeur optique du terminal est en Carbure de SIlicium (SiC) pour assurer la stabilité mécanique requise
- Un senseur CMOS réalise la détection et la poursuite du partenaire avec un faible niveau de puissance optique reçue.
- Un mécanisme de pointage hémisphérique à grande bande passante et grande précision effectue l’acquisition rapide du partenaire et sa poursuite.
- La chaîne de communication associe un modem laser à de puissants traitements numériques incluant des codes correcteurs d’erreurs DVB-S2 et un système de synchronisation de trame innovant qui assurent un taux d’erreur de bit de 10-9 (moins de 1 bit en erreur sur 1 milliard) malgré les fluctuations importantes du signal dues à la propagation du faisceau optique à travers l’atmosphère.

Ces innovations ont permis de démontrer des performances exceptionnelles du système dans un environnement aéronautique :

- Transmission sans erreur à 50 Mégabits/s
- Acquisition de la liaison en moins d’une seconde,
- Pointage avec une précision meilleure que 1 microradian (un homme à Moscou vu du Bourget)

L’architecture système de programmation et de supervision des segments sol et aérospatiaux a contribué au succès du programme. L’expérience acquise durant les opérations LOLA contribuera au dimensionnement du système opérationnel futur.

Les atouts des liaisons laser pour les applications dans le milieu de la Défense sont nombreux : discrétion, résistance au brouillage, interception très difficile, compatibilité avec le renseignement d’écoute électromagnétique, accès au très haut débit (100 Mégabits/s à 1 Gigabits/s). Par ailleurs, les liaisons par relais laser présentent des avantages pour des applications civiles ou militaires -absence de coordination de fréquence, encombrement et consommation électrique réduites l-, avantages liés à l’emploi du laser sur l’usager, capacité de diffusion sur plusieurs centres de traitement grâce au lien GEO- Sol en bande Ka.

Le succès de LOLA est le fruit de la collaboration de EADS Astrium Toulouse avec Thales Alenia Space comme principal partenaire et de nombreux industriels et agences parmi lesquels l’ONERA, l’ESA, Météo France, le Centre d’Essais en Vol d’Istres, BOOSTEC, CILAS, DASSAULT, IXSEA, LUMICS, SAGEM, SODERN, SUPAERO CIMI.

Après SILEX, le succès du programme LOLA prouve que les liaisons optiques sont matures et qu’un système de communication optique opérationnel jusqu’à 1 gigabits par seconde est aujourd’hui possible avec la technologie disponible.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :