samedi 21 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Dossiers déclassifiés : la CIA lève un coin du voile sur ses activités (...)

Dossiers déclassifiés : la CIA lève un coin du voile sur ses activités pendant la guerre froide

RIA Novosti

lundi 25 juin 2007, sélectionné par Spyworld

logo

La CIA rendra publics la semaine prochaine 11.700 pages de documents ayant trait à l’activité de la Central Intelligence Agency depuis 1953, a fait savoir à RIA Novosti George Little, représentant de l’agence américaine.

Deux dossiers d’informations historiques, jusqu’ici classées secrètes, seront accessibles sur Internet, a-t-il dit.

Selon lui, le premier dossier comportant les documents CAESAR/POLO/ESAU est constitué par l’analyse de la politique intérieure de l’URSS et de la Chine dans la période 1953-1973, ainsi que l’analyse des rapports bilatéraux entre Moscou et Pékin durant cette même période. Le deuxième dossier baptisé Family Jewels (Bijoux de famille) contient des informations sur l’activité peu reluisante de la CIA dans les années 60-70 à l’intérieur des Etats-Unis.

Le premier dossier contenant les informations ayant trait à l’URSS et à la Chine, ainsi que les renseignements sur les programmes du Traité de Varsovie et les informations sur l’avion-espion américain A-12 sera rendu public conformément à une demande des Archives de la sécurité nationale de l’Université George Washington, déposée conformément à la loi sur la liberté de l’information.

En ce qui concerne 147 documents de 11.000 pages au total sur l’URSS et la Chine, ils sont rendus publics dans le cadre du programme des "contacts publics", conformément auquel la CIA a décidé de rendre publics certains documents historiques sur l’activité de l’agence.

Répondant à une question de RIA Novosti sur la possibilité d’une influence de la déclassification de ces documents sur les rapports des Etats-Unis avec la Russie et la Chine, George Little a indiqué qu’il ne pouvait faire aucune hypothèse à ce sujet, les documents se rapportant à une période lointaine.

Le dossier "Bijoux de famille" compte 693 pages sur les mises sur écoute de journalistes, enlèvements, perquisitions sans mandat et plans d’assassinats qui avaient entraîné dans les années 1970 de sérieuses enquêtes sur l’activité de la CIA, indiquent les Archives de la sécurité nationale dans une note accompagnant les documents déclassés.

Ainsi, des griefs avaient été avancés à l’agence en raison de l’emprisonnement pendant deux ans d’un transfuge soviétique au milieu des années 60, des projets d’assassinat de Fidel Castro, de Patrice Lumumba et de Rafael Trujillo, de la surveillance du journaliste Jack Anderson et ses collègues, notamment Brit Hume, présentateur actuel de la chaîne de télévision Fox. Le reporter du Washington Post Michael Getler, ainsi que Robert Allen et Paul Scott étaient également dans le collimateur de la CIA.

En outre, de 1953 à 1973, la CIA contrôlait le contenu du courrier en provenance d’URSS et, de 1969 à 1972, en provenance de Chine.

A la défense de l’Agence de renseignements, son directeur actuel Michael Hayden a déclaré que les documents à rendre publics la semaine prochaine se rapportaient à "l’histoire de la CIA". "Ces documents offrent un aperçu d’une époque très différente et d’une agence très différente de celle d’aujourd’hui, a-t-il dit.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :