jeudi 19 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Un journaliste hongkongais accusé d’espionnage en Chine en résidence (...)

Un journaliste hongkongais accusé d’espionnage en Chine en résidence surveillée

AFP

lundi 6 juin 2005, sélectionné par Spyworld

Les autorités chinoises ont informé la femme d’un journaliste de Hong Kong accusé d’espionnage qu’il avait été placé en résidence surveillée à Pékin, ont déclaré lundi des militants réclamant sa libération.Mme Mary Lau a reçu ces informations sur le sort de son mari Ching Cheong ce weekend de la part du bureau chinois de la sécurité, a dit l’Association des journalistes de Hong Kong.Sa femme a estimé que l’arrestation était en relation avec les tentatives de son mari d’obtenir le manuscrit d’interviews secrètes du dirigeant réformiste Zhao Ziyang, victime d’une purge au sein du parti communiste et décédé au début de l’année."La lettre était simple. Elle ne dit que cela. Elle ne donne aucune indication de son état", a dit à l’AFP le secrétaire général honoraire de l’association, Mak Yin-ting.M. Ching, 55 ans, correspondant du Straits Times de Singapour, a été arrêté le 22 avril en Chine où les autorités ont annoncé le mois dernier qu’il était détenu pour espionnage.Peu de précisions ont été données sur les accusations portées contre le journaliste, les autorités chinoises déclarant seulement qu’il avait avoué avoir espionné pour des "organes étrangers" contre de l’argent.Ancien patron du Parti communiste chinois (PCC), Zhao Ziyang avait été placé en résidence surveillée en 1989, après s’être opposé à la répression sanglante du mouvement pro-démocratique de la place Tiananmen, le 4 juin. Il avait été privé de liberté jusqu’à sa mort en janvier dernier.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :