jeudi 19 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > France > Bernard Squarcini à la tête de la DST

Bernard Squarcini à la tête de la DST

Nouvelobs.com

mercredi 27 juin 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Considéré comme un proche du président Nicolas Sarkozy, il était préfet délégué pour la sécurité auprès du préfet de la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur depuis février 2004.

Bernard Squarcini, 51 ans, a été nommé mercredi 27 juin en Conseil des ministres à la tête de la Direction de la surveillance du territoire (DST). Il remplace à ce poste Pierre de Bousquet de Florian, nommé préfet des Hauts-de-Seine. "C’est quelqu’un d’expérience qui connaît parfaitement les questions de renseignement sur le territoire, donc c’est une nomination qui n’est pas surprenante", a déclaré le porte-parole du gouvernement Laurent Wauquiez. Considéré comme un proche du président Nicolas Sarkozy, Bernard Squarcini était préfet délégué pour la sécurité auprès du préfet de la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur depuis février 2004.

N°2 des RG à l’époque de l’arrestation de Colonna

Il avait longtemps été le numéro 2 des Renseignements généraux (RG), notamment à l’époque de l’arrestation d’Yvan Colonna, l’assassin présumé du préfet Claude Erignac, alors que Nicolas Sarkozy était ministre de l’Intérieur. Sa nomination intervient alors que le Conseil des ministres a décidé le 20 juin de lancer "quatre chantiers concrets" dont le "rapprochement" des services de renseignement civils que sont la DST (surveillance du territoire) et la DCRG (renseignements généraux). Cette fusion correspond à une volonté affichée par le président Nicolas Sarkozy lorsqu’il était ministre de l’Intérieur puis candidat. Interrogé sur l’avancement de cette réforme, Laurent Wauquiez a déclaré ne pas avoir "à ce stade" d’informations à communiquer.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :