vendredi 20 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > La Russie cherche à geler les pourparlers américano-polonais sur le système (...)

La Russie cherche à geler les pourparlers américano-polonais sur le système antimissiles

Xinhua

jeudi 28 juin 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Le vice-ministre polonais des Affaires étrangères et négociateur en chef pour la question des missiles, Wield Waszczykowski, a déclaré que la proposition du président russe, Vladimir Poutine, de redéployer le système antimissiles prévu a pour intention de bloquer les pourparlers américains avec la Pologne et la République tchèque.

"Je pense que c’est un effort intentionnel pour bloquer ou geler la discussion", a-t-il indiqué. "C’est une idée de M. Poutine de rendre les choses vagues", a rapporté l’agence de presse polonaise PAP citant M. Waszczykowski dans un entretien accordé à la presse.

Malgré tout, a-t-il ajouté, la nouvelle série de pourparlers américano-polonais à Washington a fait des progrès rapides, et les deux parties pourraient parvenir à un accord en septembre pour abriter les intercepteurs américains de missiles.

Le vice-ministre polonais a fait savoir que la Pologne ne s’oppose pas aux discussions américano-russes sur le radar en Azerbaïdjan tout en négociant l’installation en Pologne. Le radar en Azerbaïdjan n’est qu’un supplément au système antimissiles, a-t- il expliqué.

Les Etats-Unis ont révélé en janvier dernier un plan d’installation d’un système radar en République tchèque et de 10 intercepteurs de missiles en Pologne dans le cadre d’un bouclier antimissiles. La Russie a manifesté sa vigoureuse opposition au déploiement.

Lors de la récente réunion du Groupe des huit pays les plus industralisés, M. Poutine a proposé à son homologue américain, George W. Bush, l’utilisation commune du système radar en Azerbaïdjan, une ancienne république soviétique.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :