mercredi 18 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > Des inhibiteurs de fréquences pour protéger les militaires belges

Des inhibiteurs de fréquences pour protéger les militaires belges

Rtbf.be

vendredi 29 juin 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Le ministère de la Défense va acheter des appareils inhibiteurs de radiofréquences. Décision approuvée en conseil des ministres restreint ce jeudi. Ces dispositifs apparaissent de plus en plus nécessaires à la sécurité des militaires belges en mission en Afghanistan ou au Liban : ils sont supposés empêcher les explosions de bombes télécommandées.

Le budget approche les 2,5 millions d’euros. Le ministre de la Défense a prévu cet achat depuis plusieurs mois, mais c’est le récent attentat contre des casques bleus espagnols qui a imposé l’urgence.

Un inhibiteur de radiofréquence, c’est un dispositif de contre-mesure électronique. C’est un instrument de brouillage des ondes, autour de la personne qui le porte, ou du véhicule qui l’embarque. Il empêche le déclenchement à distance d’une bombe par télécommande ou par mobilophone. L’armée belge se dote donc d’une trentaine de ces appareils, très précisément douze pour protéger des soldats qui patrouillent à pied, et dix neuf "embarqués", pour protéger des blindés. C’est suffisant, pour les troupes actuellement déployées sur les divers théâtres d’opération. Ce n’est cependant pas le bouclier ultime : une camionette piégée a tué l’ancien premier ministre libanais, voici deux ans, alors que trois des cinq voitures de son convoi étaient munies d’un inhibuteur de fréquences...

Le choix du matériel doit s’opérer en concertation avec plusieurs pays partenaires, selon le communiqué officiel. Mais lesquels ? C’est une information classifiée, pour raison de sécurité. Afin que des terroristes ne puissent savoir qui s’équipe de quoi. Dernier détail : la date de livraison n’est pas connue. Le secret, c’est aussi une arme.....


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :