jeudi 19 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > Les dépenses militaires chinoises ne sont pas les premières en (...)

Les dépenses militaires chinoises ne sont pas les premières en Asie

AFP

mardi 7 juin 2005, sélectionné par Spyworld

logo

La Chine a rejeté mardi comme "complètement infondés" des propos du secrétaire américain à la Défense Donald Rumsfeld selon lequel les dépenses militaires de Pékin seraient désormais les premières en Asie.

"Les affirmations selon lesquelles les dépenses militaires de la Chine sont devenues les premières en Asie sont complètement infondées", a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Liu Jianchao, au cours d’un point de presse régulier.

M. Rumsfeld avait annoncé le week-en dernier à Singapour que selon une étude du Pentagone qui doit être publiée prochainement, le budget chinois de la défense serait le premier de la région et le troisième du monde.

Selon les chiffres officiels chinois, le budget de l’armée chinoise doit augmenter cette année de 12,6% pour atteindre 29,5 milliards de dollars, mais les experts étrangers estiment que toutes les dépenses militaires du pays ne sont pas prises en compte par les statistiques gouvernementales.

Le budget de la défense japonais pour la période avril 2005-mars 2006, a été fixé pour sa part à 4.876 milliards de yens (45,7 milliards de dollars).

M. Rumsfeld n’avait pas précisé quelle était l’estimation du Pentagone des dépenses réelles de la Chine.

M. Liu n’a pas fourni de comparaison avec le Japon, mais a estimé que les dépenses militaires des Etats-Unis étaient 17,8 fois supérieures à celles de la Chine, ou encore 77 fois plus élevées par habitant.

"Les discours sur une menace chinoise nuisent à la paix et à la stabilité dans la région aussi bien que dans le monde", a encore dit le porte-parole qui a assuré que la Chine n’avait "ni l’intention ni les moyens d’augmenter drastiquement son arsenal militaire".

"La Chine est un pays en développement épris de paix", selon M. Liu qui a justifié une augmentation modérée des dépenses militaires chinoises.

"Afin de répondre aux nombreux changements dans un environnement international complexe, de sauvegarder la souveraineté nationale et l’intégrité territoriale, la Chine a besoin d’une augmentation pour acquérir quelques matériels et équipements", a encore déclaré le porte-parole.

Une telle augmentation n’est "nullement exagérée" et "tout à fait naturelle", selon M. Liu.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :