vendredi 15 décembre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Scotland Yard disposerait d’une image d’un suspect

Scotland Yard disposerait d’une image d’un suspect

Nouvelobs.com

samedi 30 juin 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Selon ABC, Scotland Yard disposerait grâce aux caméras de vidéosurveillance d’une "image très claire" du conducteur du premier véhicule piégé découvert sur Haymarket. Une nouvelle réunion du comité "Cobra", cellule de crise du gouvernement britannique, devait se tenir samedi matin.

Selon la chaîne de télévision américaine ABC, samedi 30 juin, Scotland Yard disposerait, grâce aux caméras de vidéosurveillance, d’une "image très claire" du conducteur du premier véhicule découvert sur Haymarket, entre Piccadilly Circus et Trafalgar Square. La police britannique a refusé de commenter cette information. Les policiers comptent sur l’aide des caméras de surveillance pour trouver les suspects des attentats manqués, comme cela avait été le cas le 7 juillet 2005, lorsque plusieurs bombes avaient tué 56 personnes au centre de Londres. Au moins 160 caméras de vidéosurveillance sont installées dans le secteur comprenant Piccadilly Circus et la zone de Haymarket.

Réunion du comité "Cobra"

Une nouvelle réunion du comité "Cobra", cellule de crise du gouvernement britannique, devait se tenir samedi dans la matinée après la découverte la veille, au cœur de Londres, de deux voitures piégées. Le comité Cobra doit se réunir vers 10h00 ou 10h30 ce matin (samedi 09h00 GMT ou 09h30 GMT). Ce comité, qui se réunit en cas de crise touchant à la sécurité nationale du Royaume-Uni, rassemble les responsables ou représentants des principaux organes du gouvernement, les services de renseignement (MI5, MI6) et Scotland Yard.

Deux Mercedes pleines de matériaux explosifs

Les attentats déjoués auraient pu causer un nombre "considérable" de victimes, a indiqué Downing Street. Selon des sources policières, citées dans le quotidien britannique The Telegraph, la première voiture, retrouvée près d’une boîte de nuit, aurait pu faire "plus de 100 victimes". Deux Mercedes piégées ont été neutralisées dans le coeur touristique de Londres vendredi. Ces véhicules contenaient "des matériaux très semblables" avec une "grande quantité de bidons de carburant et des clous", a expliqué vendredi soir le chef de la section antiterroriste de Scotland Yard, Peter Clarke. Roy Ramm, l’ancien commandant de la police de Scotland Yard, a affirmé à la BBC que les enquêteurs allaient bénéficier d’une "mine d’or" grâce aux preuves, entre autres empreintes et cheveux, laissées dans les voitures.

Deuxième anniversaire des attentats du 7 juillet

Dans huit jours, Londres doit marquer le deuxième anniversaire des attentats suicide du 7 juillet 2005, qui avaient fait 56 morts, dont leurs quatre auteurs, dans les transports en commun de Londres. La Grande-Bretagne est actuellement au niveau "grave" d’alerte antiterroriste, indiquant que la menace d’attentat est considérée comme "très probable" par le MI5, les services de renseignement intérieurs.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :