dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > France > Pour ou contre le BlackBerry ?

Pour ou contre le BlackBerry ?

A. J., le Figaro

lundi 2 juillet 2007, sélectionné par Spyworld

logo

LA POLÉMIQUE est repartie. Il faut dire qu’en ce qui concerne le BlackBerry (ce téléphone portable permet de recevoir des courriels en temps réel), cette dernière est récurrente. La semaine dernière, le premier ministre, François Fillon, a déclaré que les téléphones portables de type BlackBerry sont interdits dans les ministères français par crainte d’interception des données transmises. Le journal Le Monde faisait état la semaine dernière d’une circulaire du secrétariat général de la Défense nationale (SGDN) interdisant l’usage de ces appareils dans les cabinets ministériels, aux services du premier ministre et à la présidence. La France redouterait que le réseau d’interception de communications de la National Security Agency (NSA) américaine ne puisse espionner l’action du gouvernement.

La marque BlackBerry a cependant nié l’existence d’un tel risque. « La NSA n’a pas la capacité de visualiser le contenu d’une communication de données envoyées par le biais des serveurs informatiques BlackBerry », car « toutes les communications de données sont cryptées et l’origine des emails ne peut être tracée », a-t-elle affirmé.

Lancé en 1999 par la firme canadienne Research In Motion (RIM), le BlackBerry est apparu en France en 2002. Il permet d’accéder, via le GPS, aux comptes de messagerie identifiés par son utilisateur ainsi qu’aux bases de données de l’entreprise. Certains de ses « accros » sont appelés des crackberries.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :