samedi 16 décembre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Attentats manqués : l’enquête avance "extrêmement vite"

Attentats manqués : l’enquête avance "extrêmement vite"

S.P., le Figaro, avec AFP

lundi 2 juillet 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Gordon Brown laisse entendre que les trois attaques pourraient être liées à al Qaida. Dimanche soir, un terminal de l’aéroport londonien d’Heathrow a été fermé en raison de la présence d’un paquet suspect.

Une vraie psychose outre-Manche. Un terminal de l’aéroport londonien d’Heathrow a été fermé dimanche soir vers 22 h, en raison de la présence d’un paquet suspect, à la suite des attentats manqués de Londres et de Glasgow.

Auparavant, la police britannique avait procédé à une cinquième arrestation après les trois attaques, dont le premier ministre britannique Gordon Brown a laissé entendre qu’elles pourraient être liées à al Qaida.

Les liens entre les trois attentats sont "de plus en plus évidents", a déclaré en début de soirée le chef de la section antiterroriste de Scotland Yard Peter Clarke. Il a précisé que l’enquête avançait "extrêmement vite".

La cinquième arrestation a eu lieu à Liverpool (nord-ouest), à la mi-journée. Deux personnes avaient été arrêtées à Glasgow (Ecosse) samedi, après l’attentat contre l’aéroport, visé par une voiture en feu. Deux autres l’ont été dans la nuit de samedi à dimanche sur une autoroute du Cheshire (nord-ouest).

Une menace "qui va durer"

Les trois attentats manqués avaient conduit samedi soir les autorités à relever le niveau d’alerte terroriste à son maximum, ce qui selon le ministère de l’Intérieur signifie qu’un nouvel attentat pourrait être imminent.

La police, engagée dans une course contre la montre, a également procédé dimanche à plusieurs perquisitions, à Liverpool et près de Glasgow, ainsi qu’à Newcastle (nord). Le premier ministre Gordon Brown, en poste depuis cinq jours seulement, a affirmé que le Royaume-Uni ne "céderait pas" et ne se laisserait pas "intimider", face à une menace "qui va durer". Brown a également estimé que la police, engagée dans une enquête massive, "faisait d’énormes progrès".

Les Etats-Unis en renfort

Une nouvelle réunion de Cobra, la cellule de crise du gouvernement a eu lieu dimanche, la quatrième depuis vendredi, occasion pour la ministre de l’Intérieur Jacqui Smith de rappeler aux Britanniques qu’ils devaient rester "vigilants".

Les mesures de sécurité ont été renforcées à Londres, dans les rues, les gares et les aéroports. Quelque 450 policiers ont ainsi surveillé le concert géant organisé dimanche soir au stade de Wembley à la mémoire de la princesse Diana pour les dix ans de sa mort. Les Etats-Unis ont annoncé pour leur part qu’ils allaient renforcer le nombre de policiers de l’air sur les vols vers la Grande-Bretagne.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :