dimanche 17 décembre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Diplomates russes expulsés de Londres : Moscou prépare "une réponse (...)

Diplomates russes expulsés de Londres : Moscou prépare "une réponse ciblée"

Nouvelobs.com

mardi 17 juillet 2007, sélectionné par Spyworld

logo

La Grande-Bretagne a annoncé lundi sa décision d’expulser quatre diplomates russes pour protester contre le refus de Moscou d’extrader le principal suspect du meurtre de l’ancien espion du KGB.

L’affaire Litvinenko empoisonne les relations entre Moscou et Londres. La Russie va apporter "une réponse ciblée" à l’expulsion de diplomate russes par la Grande-Bretagne et en informer "prochainement" Londres, a annoncé le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Alexandre Grouchko, sur la chaîne Vesti 24, mardi 17 juillet. De son côté, Londres a répondu qu’aucune représaille de Moscou ne serait "justifiée". L’expulsion de diplomate russes a fait suite au refus de Moscou d’extrader le principal suspect dans le meurtre de l’ancien espion du KGB Alexandre Litvinenko, à Londres, en novembre 2006.

Représailles sur les visas

"Nous analysons attentivement la position de Londres (...) en vue de mettre au point et d’adopter une réponse adéquate", a pour sa part déclaré le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Mikhaïl Kamynine, dans un communiqué, sans apporter davantage de précisions. Le ministère russe des Affaires étrangères devait faire une déclaration mardi vers 13h30 GMT (15h30 à Paris, 17h30 à Moscou). Outre l’expulsion des quatre diplomates russes, Downing Street a également suspendu les négociations sur la simplification du processus de délivrance de visas et est en train de revoir sa coopération avec la Russie sur un certain nombre de sujets, a indiqué lundi le ministre des Affaires étrangères, David Miliband, lors d’une intervention au Parlement.

Substance radioactive

"Le gouvernement russe n’a pas pris en compte, soit le sérieux avec lequel nous traitons ce dossier, soit le sérieux des questions qui se posent, malgré des pressions au plus haut niveau et des explications claires concernant notre besoin d’obtenir une réponse satisfaisante", a déclaré David Miliband. La Russie avait fait part la semaine dernière de son refus d’extrader Andreï Lougovoï, un ancien agent du KGB reconverti dans les affaires. La Grande-Bretagne considère qu’il est le principal suspect dans le décès de Litvinenko, décédé après avoir été empoisonné par une substance radioactive.

Réponse britannique

Des représailles de la part de la Russie ne seraient pas "justifiées", a affirmé mardi un porte-parole du Foreign Office. "Le ministre des Affaires étrangères a défini notre position et aucune représaille de la part de la Russie ne serait justifiée", a déclaré ce porte-parole.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :