lundi 16 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > La plupart des pays de l’Otan dépensent moins de 2% du PIB pour la (...)

La plupart des pays de l’Otan dépensent moins de 2% du PIB pour la défense

AFP, via Ixarm

jeudi 9 juin 2005, sélectionné par Spyworld

logo

Seuls sept des 26 pays membres de l’Otan consacrent plus de 2% de leur Produit intérieur brut (PIB) aux dépenses en matière de défense, selon un document officiel publié jeudi en marge d’une réunion des ministres de la Défense de l’Alliance."C’est tout simplement pas suffisant (...) et les chiffres le confirment", a affirmé le secrétaire général de l’Otan Jaap de Hoop Scheffer lors d’une conférence de presse.Les Etats-Unis se situent en tête du classement, ayant consacré en 2004 3,9% de leur PIB à la défense, suivis par la Turquie (3,5%) et la Grèce (2,9%), la France et le Royaume Uni ayant affecté pour leur part respectivement 2,6% et 2,3%, selon ce document intitulé "Données économiques et financières concernant la défense de l’Otan".Pour la première fois, ce document, dont la dernière livraison remonte à 2003, inclut des chiffres concernant la Russie, qui a consacré en 2004 3,1% de son PIB à la défense. La Russie coopére avec l’Otan dans le cadre d’un Conseil Otan-Russie.Dans tous les autres pays, la barre est sous les 2% et la tendance à la baisse s’est confirmée ces dernières années.Le rapport de l’Otan évoque en outre les réductions d’effectifs qui ont touché la plupart des armées des pays de l’Alliance depuis la fin de la Guerre froide, au moment où l’organisation cherche à se moderniser et à disposer de forces plus mobiles."Alors que les coûts opérationnels sont en augmentation, les budgets de défense sont dans de trop nombreux cas toujours insuffisants pour répondre aux besoins de restructuration et de modernistion" des forces armées de l’Otan, ont déploré pour leur part les ministres de la Défense dans un communiqué."Malgré des progrès, il existe des lacunes (...) qui continuent de limiter la capacité de beaucoup de nations de déployer et soutenir des unités lors d’opérations allant bien au-delà du territoire de l’Otan", ont-ils ajouté.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :