vendredi 20 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Services secrets : L’Intelligence espagnole alerte sur le risque de (...)

Services secrets : L’Intelligence espagnole alerte sur le risque de vendre Hispasat

Omar Dahbi, Aujourdhui.ma via IEetTI.over-blog.com

dimanche 22 juillet 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Les services secrets espagnols estiment que le débarquement en force d’Eutelsat au sein du capital d’Hispasat serait une menace pour la sécurité de l’Espagne sachant qu’il s’agit d’un opérateur où la présence de l’Etat français est très importante.

Les services secrets espagnols sont préoccupés par la bataille que se livrent des opérateurs étrangers pour acquérir les parts de l’Etat dans le capital de la compagnie de télécommunications satellitaires Hispasat.

Cette société dont la gestion est encore sous le contrôle de l’Etat – même si la majorité de ses actionnaires sont du secteur privé – serait dans la ligne de mire de l’opérateur français Eutelsat. Selon une note du Centre national d’intelligence (CNI, services de renseignements espagnols), datée du 4 juin dernier, et dont le contenu a été révélé par le quotidien El Pais dans son édition du lundi 16 juillet, la cession d’une partie du capital de l’opérateur de satellites à des sociétés étrangères pourrait constituer une menace pour la sécurité de l’Etat espagnol. Selon le CNI, le débarquement en force d’Eutelsat au sein du capital d’Hispasat lui permettrait d’accéder aux centres de décision de la compagnie. Or, il se trouve que Eutelsat est un opérateur où la présence de l’Etat français est très importante. Cela signifie, toujours selon la note du CNI, que Paris pourrait avoir une grande influence sur la gestion des télécommunications du gouvernement espagnol.

Le CNI explique ce risque par le fait que Hispasat est le principal actionnaire de la compagnie Hisdesat qui s’occupe de la gestion de toutes les télécommunications officielles de l’Etat espagnol dont les transmissions de l’armée espagnole lors de ses interventions à l’étranger ou les services secrets eux-mêmes. Aussi, pour éviter de courir le risque de perdre le contrôle d’un secteur aussi stratégique que les télécommunications, le CNI invite l’Etat espagnol à intervenir pour éviter que l’opérateur français puisse mettre la main sur Hispasat. Et pour protéger les intérêts espagnols, les services secrets proposent au gouvernement de blinder toute éventuelle opération de cession d’une partie du capital de l’opérateur de satellites à travers des conditions déterminées et adoptées en Conseil de gouvernement. Il serait question, entre autres, de maintenir la gestion du secteur des télécommunications officielles sous le contrôle de l’Etat. La note du CNI interpelle les décideurs espagnols sur l’intérêt stratégique de garder le contrôle des télécommunications. Mais, sa signification va au-delà de cet aspect. Elle rappelle que le rôle des services de sécurité dépasse de loin la guerre menée chaque jour contre le terrorisme, l’espionnage ou le crime organisé. Les services secrets constituent un rempart contre tous les risques de déstabilisation d’un Etat quelle que soit son origine. Et, aujourd’hui, une transaction économique ou une simple OPA pourrait cacher toute une stratégie visant à déstabiliser un adversaire ou même un simple concurrent.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :