vendredi 20 octobre 2017

Accueil du site > Informatique > Internet > Vie privée : recherche anonyme chez Microsoft et Ask

Vie privée : recherche anonyme chez Microsoft et Ask

Alexandre Laurent, NetEco.com

lundi 23 juillet 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Alors que les différentes autorités étudient encore l’acquisition de DoubleClick par Google afin de déterminer si ce rapprochement ne risque pas de poser des problèmes au niveau de l’utilisation des données personnelles, deux acteurs du monde de la recherche en ligne annoncent publiquement leur intention de proposer, d’ici la fin de l’année, de nouvelles options en matière de protection de la vie privée et d’anonymisation des données collectées.

L’utilisation faite par les moteurs de recherche des données qu’ils collectent suite au passage des internautes suscite en effet bon nombre de protestations, particulièrement aux Etats-Unis. Ceux-ci conservent en effet les recherches effectuées, ainsi que les liens suivis lors de l’affichage des résultats, de façon à optimiser leurs algorithmes mais aussi et surtout dans le but d’améliorer la pertinence des liens publicitaires affichés. Théoriquement, les informations relatives à l’identité de l’internaute sont dissociées des recherches effectuées, de façon à ce que l’on ne puisse pas savoir qui cherche quoi. On se souviendra peut-être qu’en août dernier, AOL avait par inadvertance diffusé un dossier contenant la liste de quelque 20 millions de requêtes effectuées par 650.000 de ses abonnés via le moteur de son portail.

Ask.com indique dans un communiqué daté du 19 juillet la mise en ligne prochaine d’un outil baptisé AskEraser et permettant aux internautes de définir leurs préférences en matière de respect de la vie privée. Ceux-ci pourront choisir de demander à ce qu’aucune recherche ne soit plus conservée par le moteur. « Les données utilisateur anonymes se révèlent très utiles pour améliorer les produits destinés à la recherche, et nous nous engageons à nous montrer ouverts et transparents quant à l’usage qui peut être fait de ces informations. Mais nous comprenons que certains recherchent des outils qui leur permettront de mieux protéger leur vie privée, et nous allons donc leur donner cette possibilité sur Ask.com », explique Jim Lanzone, CEO de la firme.

Chez Microsoft, le délai de rétention des données personnelles passera à 18 mois d’ici la fin de l’année. Au delà seront supprimés les adresses IP et autres paramètres permettant d’identifier un internaute, a affirmé l’un des représentants de la firme le 21 juillet dernier. L’éditeur s’est également engagé à donner le moyen aux utilisateurs d’effectuer des recherches anonymes sur les différents sites estampillés Windows Live, expliquant qu’il était du devoir d’une société comme Microsoft de s’assurer que les internautes puissent utiliser le Web en toute confiance. Il rappelle toutefois qu’une recherche parfaitement anonyme met à l’abri prédateurs sexuels et autres pédophiles.

Aujourd’hui, Yahoo fait figure de bon élève, avec un délai de conservation de seulement 13 mois. Les récentes déclarations d’Ask.com et de Microsoft sont une façon de souligner le manque de transparence du numéro un mondial de la recherche en ligne à ce sujet.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :