vendredi 20 octobre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Prudence de responsables américains sur les liens au sein d’Al-Qaïda

Prudence de responsables américains sur les liens au sein d’Al-Qaïda

AFP

mercredi 1er août 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Des responsables américains se sont montrés prudents mercredi sur les liens entre le chef d’Al-Qaïda, Oussama ben Laden, qui se trouverait au Pakistan, et sa filiale en Irak, alors que le président George W. Bush a affirmé qu’il s’agissait d’une seule organisation.

"Nous sommes confrontés à une Al-Qaïda qui a une structure de commandement décentralisée. Je ne veux pas laisser croire qu’il s’agit d’une organisation monolithique", a déclaré un expert de la CIA, Edward Gistaro, lors d’une audition devant les commissions des Forces armées et du renseignement de la Chambre des représentants.

Il répondait à un représentant démocrate qui lui avait demandé si Al-Qaïda au Pakistan et Al-Qaïda en Irak était "une seule et même organisation".

"Al-Qaïda en Irak est une organisation associée à Al-Qaïda en Asie du Sud", a prudemment dit M. Gistaro, qui a rappelé que Al-Qaïda en Irak avait prêté allégeance à Oussama ben Laden en 2004.

"Nous constatons certainement des liens idéologiques très étroits entre Al-Qaïda en Irak et le noyau central d’Al-Qaïda. On remarque des expériences et des histoires personnelles partagées entre les dirigeants des organisations. Et on voit des activités communes pour certains réseaux de soutien", a-t-il relevé.

"Al-Qaïda au Pakistan essaie de fournir des conseils stratégiques et des encouragements à Al-Qaïda en Irak mais il s’en remet à Al-Qaïda en Irak pour prendre les décisions tactiques sur le terrain concernant les opérations en Irak", a-t-il ajouté.

De son côté, le général James Clapper, sous-secrétaire à la Défense chargé du renseignement, a estimé que les deux entités avaient du mal à communiquer : "Je pense qu’en raison des efforts américains et alliés à la fois en Asie du Sud et en Irak, la capacité à communiquer est parfois assez difficile".

M. Bush a cherché une nouvelle fois mardi à lier Al-Qaïda en Irak et le responsable des attentats du 11 septembre 2001 et a vivement critiqué ceux qui affirment qu’ils sont indépendants.

"Certains disent que l’Irak ne fait pas partie de la guerre contre le terrorisme, ils prétendent que l’organisation qui s’appelle Al-Qaïda en Irak est un phénomène irakien, qu’elle est indépendante d’Oussama ben Laden et ne cherche pas à attaquer l’Amérique. Ce serait une nouvelle pour Oussama ben Laden !", a-t-il dit.

Dans un rapport partiellement rendu public la semaine dernière, les services de renseignement américains jugent qu’à l’avenir la direction d’Al-Qaïda "cherchera probablement à tirer parti des contacts et des capacités" de sa filiale en Irak, "la plus visible et la plus compétente" du réseau terroriste et "la seule qui a exprimé le souhait d’attaquer les Etats-Unis".


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :