jeudi 14 décembre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > 11-Septembre : le FBI montré du doigt

11-Septembre : le FBI montré du doigt

Nouvelobs.com

vendredi 10 juin 2005, sélectionné par Spyworld

logo

Le FBI aurait eu plusieurs fois l’occasion d’arrêter deux des terroristes complices des kamikazes du 11 septembre.

La police fédérale américaine (FBI) n’est pas parvenue, à au moins cinq reprises, à arrêter préventivement deux des terroristes impliqués dans les attaques du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis, selon un rapport de l’inspecteur général du département de la Justice qui vient d’être déclassifié. Selon ce rapport, daté de novembre 2004, les autorités américaines auraient pu interpeller, peu avant le 11 septembre 2001, Nawaf al-Hazmi et Khalid al-Mihdhar, deux des terroristes à bord de l’avion qui s’est écrasé sur le Pentagone. Mais, souligne le texte rédigé par le général Glenn Fine, "l’enquête du FBI (concernant ces deux individus) a été menée sans beaucoup d’urgence et n’a pas été prioritaire". Plusieurs rapports d’enquête sur les attaques du 11 septembre avaient déjà noté que des ces deux hommes, soupçonnés d’être membres de l’organisation terroriste Al-Qaïda avant les attaques sur New York et Washington, auraient pu être arrêtés.

Blocages hiérarchiques

Le rapport du général Fine affirme notamment que dès janvier 2000, un agent du FBI travaillant avec la cellule antiterroriste de la CIA (services de renseignement), avait des informations concernant les liens de Khalid al-Mihdhar avec Al-Qaïda. Mais, déplore le rapport, le supérieur hiérarchique de cet agent de la CIA ne l’a pas autorisé à transmettre ses informations au FBI. Le rapport dénonce les obstacles bureaucratiques, le manque de communications entre les différents services qui ont freiné l’enquête sur les deux suspects. Plus d’une centaine de pages de ce rapport, qui en compte plus de 300, n’ont pas été rendues publiques. Nawaf al-Hazmi et Khalid al-Mihdhar, munis d’un visa américain, ont pu s’installer en Californie (ouest) 19 mois avant les attaques du 11 septembre. Le FBI a finalement appris fin août 2001 que les deux terroristes se trouvaient aux Etats-Unis. Le 11 septembre, le FBI cherchait encore ces deux hommes et n’était "pas sur le point de les trouver", a indiqué le rapport.

JPEG - 10.3 ko

Khaled al-Mihdar et Nawaf al-Hazmi, les deux terroristes identifiés par la CIA (AP)


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :