dimanche 10 décembre 2017

Accueil du site > Défense > International > Harper remanie son cabinet

Harper remanie son cabinet

Karine Fortin, Presse Canadienne

mardi 14 août 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Stephen Harper a brassé ses cartes et redistribué aujourd’hui les responsabilités au sein de son cabinet dans l’espoir de donner un nouvel élan à son équipe qui plafonne dans les sondages, un an et demi après son arrivée au pouvoir.

Un seul nouveau visage a fait son entrée au conseil des ministres, M. Harper préférant miser sur des élus qui détenaient déjà un portefeuille depuis plusieurs mois.

Aucun de ceux qui siégeaient au cabinet n’en a été exclu, à l’exception de Carol Skelton, qui a laissé savoir le mois dernier qu’elle prévoyait quitter la vie politique aux prochaines élections.

Le réalignement témoigne cependant de l’évaluation que le premier ministre a fait du travail de chacun des membres de son équipe. Le Beauceron Maxime Bernier, en qui M. Harper semble avoir de plus en plus confiance, a ainsi été promu aux Affaires étrangères, l’un des postes les plus prestigieux du gouvernement.

Il remplace Peter MacKay, qui conservera un pied à l’international puisqu’il hérite de l’important portefeuille de la Défense.

Les deux hommes auront comme principal mandat de « vendre » la mission canadienne en Afghanistan aux Canadiens, et particulièrement aux Québécois, alors que s’amorce le tour de garde à Kandahar du Royal 22e Régiment, basé à Valcartier.

L’ancien militaire Gordon O’Connor, considéré comme l’un des maillons les plus faibles du gouvernement, s’en va au ministère du Revenu. Il s’agit clairement d’une rétrogradation, mais la chute aurait pu être bien plus douloureuse pour celui dont tous les partis d’opposition réclamaient la tête.

La cérémonie d’assermentation qui a eu lieu en après-midi à Rideau Hall, résidence de la gouverneure générale, a aussi confirmé la promotion de la députée de Louis-Saint-Laurent, Josée Verner, qui devient ministre du Patrimoine.

Elle change de place avec Bev Oda, qui a été critiquée pour sa gestion de la crise du Fonds canadien de télévision ainsi que pour celle des festivals et dont l’unilinguisme devenait gênant, à l’approche des célébrations du 400e anniversaire de Québec, en 2008. Le fédéral est très impliqué dans l’organisation de la fête, à laquelle il a déjà octroyé 110 millions $.

Première canadienne d’origine japonaise à devenir ministre, Mme Oda devient donc responsable de l’Agence canadienne de Développement international (ACDI).

Parmi les autres ministres qui ont un nouvel emploi figurent notamment Jim Prentice, qui prend les rènes à l’Industrie, Chuck Strahl, qui s’occupera désormais des Affaires indiennes. Gerry Ritz, qui était Secrétaire d’État (Petite Entreprise et Tourisme) devient ministre de l’Agriculture. Sa promotion permet à Diane Ablonczy de faire son entrée au cabinet.

Ces personnes ne sont cependant pas les seules à avoir rencontré le premier ministre au cours des derniers jours. Lawrence Cannon (Transports), Stockwell Day (Sécurité publique), Diane Finley (Immigration) et Peter Van Loan (Leader en Chambre) ont été aperçus au 24, Sussex, la résidence officielle du Premier ministre.

Le remaniement de mardi - le deuxième depuis le début de 2007 - a clairement pour objectif de redonner de l’élan au gouvernement Harper, qui semblait essoufflé à la fin des travaux, au printemps.

La place de choix faite aux ministres du Québec dans la nouvelle mouture de cabinet fédéral démontre l’importance qu’accordent les conservateurs à la province, sans l’appui de laquelle ils ne peuvent espérer obtenir une majorité au prochain scrutin.

Le nombre de ministre québécois est demeuré le même, soit six, mais les responsabilités de certains ont été augmentées considérablement.

On s’attend à ce que le premier ministre annonce bientôt une prorogation de la session parlementaire, qui devait normalement reprendre le 17 septembre. Stephen Harper ne convoquerait les élus qu’après les élections provinciales en Ontario, à la mi-octobre.

Il présenterait alors un nouveau discours du Trône, pour réaffirmer les priorités de son gouvernement.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :