lundi 23 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > France > DST et RG vont bientôt fusionner

DST et RG vont bientôt fusionner

LCI.fr

jeudi 23 août 2007, sélectionné par Spyworld

logo

- Une étude sur le sujet sera rendue début septembre à la ministre de l’Intérieur Michèle Alliot-Marie.

- Ce chantier est une volonté affichée par le président Nicolas Sarkozy lorsqu’il était ministre de l’Intérieur puis candidat.

Le chantier est longtemps resté à l’état de "serpent de mer", selon des spécialistes du renseignement civil. Il devrait bientôt voir le jour. Le ministère de l’Intérieur envisage de créer une Direction du renseignement intérieur (DRI) dans le cadre de la fusion des services policiers de renseignement, DST et RG, qui devraient disparaître mais "garder leurs missions", a-t-on appris à l’Intérieur et de sources syndicales policières.

Ainsi le ministère préconise la création d’un service unique de renseignement, la Direction du renseignement intérieur (DRI), regroupant, selon lui, "ce qui relève de l’intérêt de la Nation" : la lutte contre le terrorisme, l’intelligence économique, les courants radicaux. Cette DRI regroupera la Direction de la surveillance du territoire (DST, contre-espionnage) et les Renseignements généraux (RG) déjà en charge de ces domaines.

Une "révolution"

Une sous-direction de l’information serait créée au sein de la Direction centrale de la sécurité publique (DCSP) et regrouperait les activités traditionnelles des RG comme le suivi des mouvements sociaux. RG et DST devraient de facto disparaître, selon l’Intérieur, mais leurs missions "seront préservées". C’est une "réorganisation et une mise en commun des moyens", a-t-on ajouté de même source.

Le chantier avait été lancé par le conseil des ministres le 20 juin. La ministre de l’Intérieur Michèle Alliot-Marie avait alors chargé le directeur général de la police nationale Frédéric Péchenard d’une "étude" sur ce sujet. Elle lui sera rendue, selon l’Intérieur, "début septembre" et contiendra, "sauf imprévu", ces propositions qualifiées de "révolution" par les syndicats.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :