lundi 11 décembre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Renseignement : Washington écoute des milliers d’appels

Renseignement : Washington écoute des milliers d’appels

Lexpress.fr

jeudi 23 août 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Dans un entretien accordé à un journal texan, le directeur du renseignement américain, Mike McConnell, lève le voile sur une partie du fonctionnement du système de surveillance. Ses services écoutent des milliers d’appels téléphoniques venus de l’étranger. Et une centaine aux Etats-Unis.

Le renseignement américain écoute des milliers d’appels téléphoniques de l’étranger qui transitent par le territoire américain. Mais il surveille les appels de moins d’une centaine de personnes sur son propre sol. C’est ce qu’a révélé le directeur du renseignement Mike McConnell.

Ses déclarations, publiées mercredi sur le site internet du journal texan El Paso Times, interviennent alors que le Congrès américain a voté ce mois-ci une loi autorisant spécifiquement le gouvernement américain à intercepter, sans mandat d’un juge, des appels téléphoniques émis de l’étranger vers l’étranger.

Mike McConnell a insisté dans cette interview sur le fait que les renseignements doivent encore obtenir un mandat lorsque les appels impliquent au moins une personne se trouvant sur le territoire américain. "Si un terroriste appelle ici un autre terroriste, je pense que le peuple américain voudrait qu’on surveille cette personne", a-t-il déclaré. "Dans ce cas, on demandera un mandat et on le fera", a-t-il ajouté. "C’est gérable. Du côté américain, cela représente une centaine (de cas) ou moins. Et du côté étranger, cela se compte en milliers", a-t-il dit.

Mike McConnell a défendu le vote de la nouvelle loi, qui a rencontré une forte opposition au Congrès, car elle permet selon lui de gagner du temps et de réduire les démarches administratives. "C’est une question de volume et de temps", a déclaré le chef du renseignement. Il a également confirmé dans cet entretien que les compagnies américaines de télécommunications qui sont désormais poursuivies pour atteinte à la vie privée avaient aidé les services de renseignement lors des écoutes. Selon lui, la nouvelle loi les dédouane de toute responsabilité à l’avenir, mais n’est pas rétroactive.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :