dimanche 17 décembre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Régie de l’énergie : Accusations d’espionnage

Régie de l’énergie : Accusations d’espionnage

Radio-Canada.ca

vendredi 24 août 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Le commissaire au service public du Montana, Ken Toole, est préoccupé que des détectives privés engagés par la Régie albertaine de l’énergie espionnent des citoyens américains.

Le commissaire s’inquiète des allégations d’espionnage d’au moins deux résidents de cet État américain qui auraient été surveillés par des enquêteurs engagés par la Régie albertaine de l’énergie durant une conférence téléphonique.

Ces détectives privés devaient surveiller les opposants au projet de ligne électrique haute tension entre Wabamum et Calgary.

Le commissaire Ken Toole en a discuté avec le chef néo-démocrate de l’Alberta, Brian Mason. Ce dernier explique que le commissaire du Montana lui a indiqué qu’il transmettra ces informations au procureur général de son État pour une enquête plus approfondie.

Tension

James Roof, un militant de Greenpeace et résident du Montana, a participé à une conférence téléphonique écoutée par les enquêteurs de la Régie de l’énergie.

Il croit que les Albertains doivent se demander si leur gouvernement représente leurs intérêts ou ceux de l’industrie des sables bitumineux. M. Roof espère maintenant que le gouvernement du Montana protégera ses droits.

Des propriétaires terriens du Montana et de l’Alberta ont travaillé de concert au cours des derniers mois pour s’opposer au projet de ligne électrique entre Wabamum et Calgary.

Ces opposants s’inquiètent des effets néfastes des lignes haute tension sur leur santé et sur leurs terres. En outre, des militants du Montana craignent que ces nouvelles infrastructures permettent l’exportation d’électricité aux États-Unis.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :